lun. Oct 25th, 2021

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Jean Baden Dubois dévoile la stratégie de la BRH pour le Grand Sud

3 min read

Lors de son passage dans l’émission baptisée ‘’ Rendez-vous économique’’ du 5 septembre 2021 à  Télé Métropole, le Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH), Jean Baden Dubois  a dévoilé certaines mesures prises par la Banque, suite au tremblement de terre du 14 août 2021.

La situation complexe dans laquelle est survenue la catastrophe qui a ravagé la côte Sud du pays, oblige les intervenants à agir efficacement sur plusieurs fronts à la fois afin d’éviter que le scénario de 2010 ne se reproduise. C’est ce qu’explique le Gouverneur de la BRH, Jean Baden Dubois, lorsqu’il affirme que la Banque apporte des réponses conjoncturelles dans le même temps qu’elle apporte des réponses structurelles. Cette volonté d’apporter de telles réponses l’aurait poussé à produire l’agenda monétaire pour la croissance et l’emploi.

Le Gouverneur, loin de s’arrêter à cela, poursuit: « Nous sommes conscients, à la Banque Centrale, que le tremblement de terre de 2010, a laissé des séquelles que nous n’arrivons pas jusqu’à présent à réparer ». Parmi  celles-ci, il cite l’explosion des importations qui ont été, selon lui, multipliées par 3 ou 4 après le tremblement de terre, et qui n’ont jamais diminué par la suite. « Nous ne voulons pas que les mêmes choses se reproduisent »,  déclare Jean Baden Dubois.

Pour cela, afin d’éviter que ces séquelles irréversibles ne se reproduisent, il estime nécessaire que la Banque apporte une réponse qui soit sur la même ligne que son agenda monétaire pour la croissance économique et l’emploi. « C’est-à-dire que la réponse ne doit pas aller au détriment des secteurs productifs. Elle doit, au contraire, renforcer les écosystèmes financiers et productifs », développe-t-il.

Ainsi, le premier point de la Banque Centrale consisterait à alimenter un fonds de recapitalisation. « Notre objectif est d’inviter les bailleurs à venir dans ce cadre-là. Nous ne leur disons pas qu’ils doivent forcément passer par la Banque Centrale, mais nous leur disons de s’orienter en ce sens : faire en sorte que tout ce que nous allons faire contribue à renforcer l’écosystème qui est affaibli », explique le Gouverneur.

Ce dernier continue pour mettre en garde contre toute tentative de remplacer l’écosystème en question : l’aide internationale ne peut le remplacer que provisoirement. « Pas besoin de l’affaiblir encore plus, en essayant de le remplacer », lance-t-il. Le fonds de recapitalisation devrait pouvoir aider les entreprises atteintes par le séisme à se relever.

Jean Baden Dubois affirme aussi que la Banque Centrale envisage de sortir une circulaire demandant aux entreprises financières qui offrent leurs services, de s’assurer que leurs succursales sont en mesure de supporter un tremblement de terre ou un cyclone afin d’éviter qu’il y ait plus de victimes dans le milieu.

La même stratégie en question envisage une recapitalisation des Institutions de Micro-Finance (IMF) ainsi qu’un fonds de recapitalisation pour les Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME). La stratégie continue à faire son chemin et ne s’arrêtera pas à ce seul point. « Toutefois, la recapitalisation des Micro, Petites et Moyennes Entreprises se fera à travers les IMF. Il faut donc que les IMF soient solides pour être en mesure de le faire. C’est tout un écosystème financier qu’on crée », précise le Gouverneur de la Banque.

Ketsia Sara Despeignes

Laisser un commentaire