dim. Fév 5th, 2023

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Près de 2,5 millions haïtiens devraient connaître des niveaux d’insécurité alimentaire aiguë ou pire jusqu’en octobre, selon l’ONU

3 min read

L’aperçu des besoins humanitaires 2022 (HNO) identifie 4,9 millions de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire en Haïti, ce qui représente une augmentation d’environ 500 000 personnes par rapport à l’année 2021, précise l’ONU dans un document pluriannuel actualisé pour Haïti pour l’année 2022. Ce document a aussi signalé que près de 2,5 millions de personnes en Haïti devraient connaître des niveaux d’insécurité alimentaire aiguë ou pire jusqu’en octobre.

De janvier 2021 à janvier 2022, Haïti n’a vécu que des moments difficiles dans son histoire de peuple. Ayant été marquée, d’une part, par l’assassinat de l’ancien Président Jovenel Moïse le 7 juillet 2021, et d’autre part, par le séisme du 14 août 2021, cette période fut désastreuse et sombre pour Haïti. Elle a eu un impact considérable sur la situation sociale, politique et économique du pays. À cet effet, l’aperçu des besoins humanitaires de 2022, publié par l’ONU, identifie 4,9 millions de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire en Haïti. « Ce qui représente une augmentation d’environ 500 000 par rapport à l’année dernière », précise-t-on.

Selon l’ONU, l’insécurité alimentaire, l’instabilité politique, la violence liée aux activités des groupes du crime organisé, l’accès limité aux services essentiels et l’exposition aux risques naturels ont encore aggravé les besoins humanitaires en 2022. « Les zones touchées par le séisme d’août 2021 (notamment les départements de la Grand’Anse, des Nippes et du Sud) font partie des régions où les besoins humanitaires sont les plus importants, ainsi que les départements de l’Ouest, du Nord-Ouest et du Centre, où la sécheresse récurrente a exacerbé les conditions d’insécurité alimentaire aiguë (…) », lit-on. « (…) La sécurité alimentaire demeure une préoccupation importante dans tout Haïti en 2022 (…) », précise ce document pluriannuel actualisé pour Haïti pour l’année 2022 publié par l’ONU.

Selon le Réseau de systèmes d’alerte contre la famine, près de 2,5 millions de personnes en Haïti devraient connaître des niveaux d’insécurité alimentaire aiguë ou pire jusqu’en octobre et avoir besoin d’une aide alimentaire d’urgence. « Les principaux moteurs de l’insécurité alimentaire en Haïti sont les effets néfastes du séisme de magnitude 7,2 qui s’est produit en août 2021, la réduction des récoltes et la perte de revenus qui en découle pour les agriculteurs en raison de précipitations inférieures à la moyenne en 2021, l’insuffisance de l’aide alimentaire dans les zones souffrant d’insécurité alimentaire, ainsi que le déclin économique général du pays, notamment l’inflation, la dépréciation de la gourde haïtienne par rapport au dollar américain (…) », affirme-t-on. « Les prix élevés et croissants des produits de base continuent d’exacerber l’insécurité alimentaire en Haïti, en particulier pour les ménages vulnérables et à faible revenu résidant à Port-au-Prince, capitale d’Haïti, et pour les personnes affectées par le séisme d’août 2021 (…) ».

Quant à Ulrika Richardson, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire Général, coordonnatrice résidente, coordonnatrice humanitaire de l’ONU en Haïti, elle a fait savoir dans la presse que « le nombre d’Haïtiens vivant dans une insécurité alimentaire a augmenté d’un million le mois dernier, passant de 4,6 à  5,6 millions de personnes ».

D’après ses dires, la crise d’aujourd’hui est symptomatique d’autres problèmes beaucoup plus structurels comme la gouvernance, l’impunité, la corruption, l’économie. Il faut répondre aux urgences humanitaires immédiates qui touchent la vie de personnes, des Haïtiens. « Dans le même temps, construire un lien entre cette réponse humanitaire, la protection des droits de l’Homme, le développement durable et le maintien de la paix», a-t-elle poursuivi.

Jackson Junior RINVIL

Laisser un commentaire