ven. Juil 1st, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Quelque chose doit changer en Haïti »

2 min read

En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables.Georges Clemenceau

3.7 millions d’Haïtiens frappés d’insécurité alimentaire grave, selon le PAM. »Pandan k-naval pral fèt epi IHSI, ENAF, Lopital jeneral,… pa k fonksyone; se sak fè gen moun kap di: Aba k-naval, yo pa pral gouye pandan ke yap baye. »

Associations ou groupes économiques, ils se nourrissent de l’inflation et de la manne des transferts en provenance de la Diaspora. Ils ont capturé l’état et sponsorisé la violence pour bloquer les réformes économiques et garder leurs monopoles à travers la mise en place d’un gouvernement de transition. Les investissements dans les secteurs productifs, la création d’emplois, c’est pas leur affaire.

Associations ou groupes politiques, nulle n’est informée des idées ou directives de leurs programmes.Éducation,Santé,logement,finances publiques,tourisme,énergie…,quand ils en parlent, c’est à l’occasion de campagnes de déstabilisation contre l’ordre démocratique.

Quelque chose doit changer en Haïti.

Plus de dix millions d’Haitiens ne sauraient être pris en otage par une minorité de personnes détenant la majorité de richesses du pays.

La chose a trop duré!

L’économie de la canne a eu ses exploités esclaves, l’économie du café a eu ses exploités paysans, l’économie des transferts a aujourd’hui ses exploités émigrés.
Quelque chose doit changer en Haïti.

L’heure est à la création de banques de développement agricole et Agro-industriel. L’heure est à la création de régions économiques.L’heure est à la promotion et formation des ressources humaines.

L’heure est à l’énergie mise au service du développement et de l’usage citoyen.L’heure est à la promotion du tourisme.L’heure est à l’ordre public sur toute l’étendue du territoire…

Il n’est pas acceptable que l’économie haïtienne soit réduite à la dimension d’un comptoir à la petite semaine, géré par cette minorité de personnes.Quelque chose doit changer en Haïti.

Le jeu criminel d’ignorer les droits fondamentaux de plus de 10 millions d’habitants doit prendre fin. L’arme de la transition politique, utilisée pour casser le rythme des projets de développement et assurer la permanence de l’esclavage économique, il faut la neutraliser.

Référence

Antoine Lan Gomye,
Les complices à l’assaut de la Démocratie Haïtienne!

Don Waty BATHELMY.

1 thought on “Quelque chose doit changer en Haïti »

Laisser un commentaire