jeu. Oct 28th, 2021

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Entre sa carrière musicale et sa vie entrepreneuriale, Dany.Sss vit son rêve

6 min read

Un artiste qui tient la vie par les deux bouts. Daniel Saint-Vil est un jeune entrepreneur qui, à partir de rien, veut construire un empire. Débrouillard et très dynamique, le natif de Miragoâne pense inaugurer d’ici ce mois d’octobre Le Livreur, une jeune start-up dans le milieu de la restauration.

Daniel Saint-Vil, que l’on connait sous le pseudo Dany.Sss, dont les trois « s » renvoient d’abord à son patronyme, ensuite à sa simplicité et enfin à la sagesse dont il fait montre, est un entrepreneur qui évolue dans la zone métropolitaine. Il n’y a pas dans sa vie que le business. Car Dany est aussi musicien. « Je ne me vois pas évoluer dans des domaines autres que la musique et l’entrepreneuriat », lance avec satisfaction le collaborateur de BIC et CEO de Le Livreur, un service de restauration.

Né à Miragoâne le 15 octobre 1991 dans une fratrie de six enfants, dont quatre frères et une sœurette, Daniel Saint-Vil est l’aîné de sa famille qui, plus tard, après la séparation de ses parents, enfilera son costume de mâle dominant pour subvenir aux besoins de ses frangins. Trois jours après sa naissance à Miragoâne, sa grand-mère le récupère et s’installe avec lui à Port-au-Prince, plus précisément à Cité 9, quartier populaire à Carrefour-feuille.

« Partout dans ces zones , c’est la même réalité, ce sont les mêmes précarités dues à la pauvreté et à l’insécurité qui sévissent les rues de la ville. J’ai refusé d’accepter le sort réservé à la quasi-totalité des jeunes du quartier, fort de mes convictions et de l’éducation que j’ai reçue de ma famille », déclare Dany.Sss, passionné de football.

Son parcours académique et professionnel

Daniel Saint-Vil fréquente au Kindergarten le collège Vision Nouvelle, puis il se rend à l’Institut « Par la foi » pour ses études primaires. Après un bref passage à Saint François de Tours, il enchaîne une partie de ses classes secondaires au Lycée Toussaint Louverture. Malheureusement, son parcours au lycée va s’arrêter sur un échec au premier baccalauréat. Il change alors son fusil d’épaule et repart à la recherche de ce premier bac qu’il obtiendra finalement, avant de boucler enfin ses études au Collège Jacques Prévert, dirigé par son manager James R. Michel.

« Il faut dire que durant ma dernière année scolaire au Collège Jacques Prévert, je n’ai pas vraiment assisté aux cours », précise Daniel qui avait saisi une opportunité d’emploi au Ministère de la Santé Publique et de la Population, notamment dans le Programme national de la transfusion sanguine. Il y est resté pendant deux ans et demi. Conquis par l’ambiance médicale au PNTS, il se rend à l’Université de Siloé pour un cursus universitaire en Technologie Médicale. Parallèlement, il s’inscrit à l’ISNAC pour une formation en journalisme.

Le Livreur, une entreprise sortie de nulle part

Nous sommes en 2017. Daniel Saint-Vil dit Dany.Sss est contraint de prendre congé de son boulot au Ministère pour prendre soin de sa grand-mère qui tombe subitement malade. Mis en disponibilité par ledit Ministère, il doit vite s’adapter à la nouvelle réalité et trouver un moyen de s’en sortir, alors qu’il n’a pas un sou  en poche. C’est dans ce contexte qu’il investit 500 gourdes dans un petit commerce de sandwichs, pensant qu’il va profiter des examens officiels de la neuvième année pour récupérer un max. Il parvient à écouler 30 de ces sandwichs aux sièges d’examen, les soixante-dix autres sont vendus dans le quartier. Fort de cette première expérience, le commerçant décide de mettre sur pied un service de livraison, Le Livreur.

« J’ai pu constater la difficulté qu’il y a pour les élèves de se nourrir à temps aux heures de récré quand il n’y a pas suffisamment de marchands (es) pouvant les servir rapidement. Mais il y a aussi la problématique de la qualité des produits vendus car, assez souvent, ces produits ne sont pas préparés dans de bonnes conditions. Pour pallier cela, j’ai mis sur pied Le livreur, un service de restauration et de livraison. On garantit aux clients que les produits sont préparés dans de bonnes conditions, et on leur garantit aussi un service de livraison rapide », rassure le CEO Daniel Saint-Vil, qui est allé proposer son service à diverses institutions de la ville.

Le Livreur assure également la livraison des produits d’autres commerçants qui ne disposent pas encore des moyens de livrer leurs produits aux consommateurs. « Les marchands (es) de plats chauds, par exemple, qui n’ont pas le moyen de livrer leurs produits, peuvent nous contacter pour assurer la livraison », fait savoir Dany.Sss qui invite les investisseurs à se procurer des actions dans son entreprise.

Le 15 octobre prochain, à l’occasion de son anniversaire et en hommage à sa grand-mère qui a rendu l’âme à la même date, Daniel Saint-Vil compte lancer officiellement Le Livreur. «En raison des nombreuses turbulences qu’a connues le pays durant ces dernières années, notamment le Peyi lòk, nous n’avons jamais eu le temps de nous lancer en bonne et due forme, d’autant plus que nous avons cessé de fonctionner sur le terrain pendant un certain temps, explique le PDG Daniel Saint-Vil. Depuis, nous nous sommes renforcés et sommes prêts à mettre sur le terrain un Food truck pouvant servir une circonscription stratégiquement déterminée », assure-t-il.

Un brillant artiste

La constellation de Daniel Saint-Vil ne se voit pas que par les fenêtres de l’entrepreneuriat, car il est aussi musicien, avec une carrière lancée il y a des lustres. Sa passion pour la musique, si l’on se réfère à ses mots, est héréditaire puisque avant lui, ses parents faisaient de la musique. « J’ai grandi dans une ambiance où la musique était la bienvenue. Ma mère était la maestria d’une chorale et mon père était lui aussi choriste », se souvient le chanteur Dany.Sss, qui a découvert son talent à l’âge de neuf ans.

S’il  a fait des va-et-vient dans des studios assez tôt, ce n’est que récemment entre 2017 et 2018 qu’il a finalement lancé sa carrière solo avec son premier single vidéoclip « Se pa nòmal ». Il a par ailleurs enregistré d’autres morceaux, les uns plus convaincants que les autres, comme « 5 jou lekòl » repris en 2018 ; « Lavi m pa ka fini san ou » en collaboration avec Fameuse Maude, un titre qui a fait un carton sur le réseau social par excellence des chorégraphies, Tik-Tòk ; « Sekwe kò w » en collaboration avec BIC Tizon dife, entre autres. « Pour l’heure, je finalise mon premier EP qui sera sous peu disponible sur toutes les plateformes », annonce le chanteur et entrepreneur Daniel Saint-Vil, qui espère conquérir le plus de fans de possible avec la sortie de cet EP.

Encore célibataire, le jeune originaire de Miragoâne, Daniel Saint-Vil, maintient le cap pour  parvenir au succès. « Les mauvaises expériences ne sont pas en soi des échecs pour moi, car j’en profite toujours pour apprendre et me renforcer davantage  en prévision d’un nouveau rebond », se félicite Dany.Sss.

Statler LUCZAMA

luczstadler96@gmail.com

Laisser un commentaire