ven. Avr 12th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Haïti-Crise: Le Conseil Présidentiel boîte pour ses premiers pas

3 min read

Le schisme politique en Haïti est flagrant et l’instabilité est palpable. Alors que la Caricom a pris l’initiative d’arbitrer un Conseil Présidentiel composé de neuf membres, les acteurs peinent à faire fonctionner cette nouvelle entité. En moins d’une semaine, deux membres du Conseil ont démissionné, et les autres rencontrent des difficultés pour élire un Président et définir leurs règles de fonctionnement.

Depuis quelques années, la Communauté Caribéenne tente de jouer un rôle prépondérant sur l’échiquier politique haïtien. Cette aspiration est désormais concrétisée. L’institution régionale est devenue le visage de la communauté internationale, souvent critiquée pour avoir contribué à l’aggravation de la crise ou pour son manque de résultats. Après plusieurs tentatives de dialogue entre les principaux acteurs, la CARICOM a saisi l’opportunité avec la démission du Dr Ariel Henry, selon certains, pour imposer un Conseil Présidentiel. Cependant, plus d’une semaine après sa formation, on peut dire que le proverbe haïtien “Mennen koulèv la lekòl se youn, fè l chita a se yon lòt” prend tout son sens.

En effet, les défis se profilent déjà à l’horizon pour ce nouvel organe prétendant à la plus haute magistrature de l’État. Dominique Dupuy, représentante de la coalition EDE, RED et Compromis historique au Conseil Présidentiel, a été contrainte de démissionner prématurément, victime d’une campagne de dénigrement en raison de sa jeunesse. “En plus des attaques politiques infondées sur ma personne, des menaces sur ma vie, ma participation en tant que seule femme parmi huit hommes est confrontée à des obstacles créés par certains acteurs”, a déclaré Mme Dupuy, actuellement Vice-présidente de l’UNESCO.

Quelques jours plus tard, l’ancien Ministre délégué à la sécurité énergétique,  René Jean Jumeau, a également démissionné de son siège au Conseil Présidentiel après avoir été relégué au simple statut d’observateur. “En tant qu’humble défenseur de l’action concrète, la nécessité d’agir est trop forte pour rester passif en tant que simple spectateur”, a-t-il déclaré dans une lettre adressée au Conseil ce lundi. Pour cet ancien délégué du Rassemblement pour une Entente Nationale (REN), l’organisation “prendra certainement les mesures nécessaires pour désigner un représentant mieux adapté à ce rôle”. Ces deux membres démissionnaires ont été remplacés par leurs structures respectives, par le diplomate Smith Augustin et l’agronome Régine Abraham.

Le Conseil Présidentiel dit ses premiers mots

Ce mercredi 27 mars 2024, le Conseil Présidentiel a publié un communiqué de presse dans lequel il promet de restaurer l’ordre et la démocratie, ainsi que de nommer bientôt un nouveau Premier Ministre. “Dès sa mise en place, le Conseil Présidentiel nommera un Premier Ministre, avec lequel il formera un gouvernement d’Union Nationale pour remettre Haïti sur la voie de la légitimité démocratique, de la stabilité et de la dignité”, peut-on lire dans le communiqué.

Dans ce dernier, signé sans la présence de l’agronome Régine Abraham, récemment choisie, les huit prétendants au pouvoir se disent “déterminés à soulager la souffrance du peuple haïtien, pris au piège depuis trop longtemps entre la mauvaise gouvernance, la violence multiforme et le mépris de ses perspectives et de ses besoins”.

Par ailleurs, le Conseil Présidentiel déclare préparer “sa prise de fonction officielle” et annonce avoir “élaboré les critères et les mécanismes pour le choix du Président ou de la Présidente du Conseil Présidentiel, la nomination d’un nouveau Premier Ministre et la formation du cabinet ministériel”. “Le Conseil Présidentiel est en train de finaliser un document sur son organisation et son fonctionnement, y compris un accord politique transparent entre les parties impliquées dans le processus”, ont-ils ajouté.

Face à la situation désastreuse du pays, le Conseil Présidentiel appelle également à l’unité nationale. “Il est impératif que la nation tout entière se rassemble pour surmonter cette crise dans l’intérêt de tous et pour un avenir meilleur pour notre pays”, ont-ils déclaré.

Clovesky André G. PIERRE

Laisser un commentaire