lun. Mai 20th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Haïti : nouvelles dispositions pour renforcer la sécurité au niveau de l’aéroport international Toussaint Louverture

4 min read

À la demande des compagnies aériennes, le gouvernement haïtien par le biais de la mairie de Tabarre a entamé des travaux pour démolir des constructions anarchiques à proximité de l’aéroport international Toussaint Louverture, le lundi 8 avril 2024. Cette mesure vise à renforcer la sécurité des vols et la protection des passagers et du personnel. Selon les informations, l’État envisage d’allouer 300 millions de gourdes pour dédommager les propriétaires affectés.

Cette initiative commence par la démolition de près de 200 maisons dans la partie Nord de l’aéroport, ensuite pour se déplacer vers la route nationale #1. En effet, ces maisonnettes ont servi de postes de tirs pour les gangs. Après de longues négociations entre les autorités locales, les compagnies aériennes et les propriétaires des maisons concernées, un accord a été trouvé pour démarrer le processus de destruction de ces habitations. Le gouvernement s’engage à indemniser équitablement les propriétaires affectés, dans le but de les aider à reconstruire ailleurs. Chaque maison a été évaluée individuellement, de manière à ce que chaque propriétaire reçoive une indemnité conforme à la taille de son terrain et au type de maison. Les bénéficiaires recevront une somme allant de 500 mille à 32 millions de gourdes.

Il faut dire que plusieurs structures sont impliquées par cette opération, notamment l’Office national de l’aviation civile (Ofnac) et l’Autorité Aéroportuaire Nationale (AAN), la Mairie, les ministères des finances et des travaux publics ainsi que la PNH et les Forces Armées d’Haïti ( FADH). Ce projet tant attendu par les compagnies aériennes qui ont depuis longtemps exprimé leurs préoccupations quant à la présence des constructions anarchiques aux alentours de l’aéroport. Ces constructions représentent un risque potentiel pour la sécurité des opérations aériennes, en particulier lors des phases critiques de décollage et d’atterrissage.

Il faut préciser qu’au début de cette semaine, une délégation du Bureau des affaires internationales de lutte contre le trafic de stupéfiants, de prévention et d’application de la loi (INL) et des partenaires inter-agences de l’ambassade des États-Unis d’Amérique se sont rendus à l’aéroport international Toussaint Louverture, afin d’observer les efforts coordonnés d’Haïti envisageant de garantir la sécurité de l’aéroport, de ses opérateurs et de ses clients. Les travaux  se poursuivent avec une présence remarquée des forces de l’ordre. En l’espace de trois jours, plus de 40 maisons ont été démolies. Cette opération devrait durer une semaine, selon Nice Simon, agent exécutif intérimaire de la commune de Tabarre.

Par ailleurs, cette décision a suscité des réactions mitigées parmi les habitants de la zone. Si certains résidents reconnaissent les avantages en termes de sécurité et de qualité de vie que pourrait apporter cette mesure, d’autres expriment leur vive préoccupation en ce qui concerne la perte de leur foyer et le risque de ne pas être indemnisé par l’État.

« Les autorités ont commencé à démolir certaines maisons, la mienne est sur la liste. Cependant, je n’ai pas encore reçu une gourde. La mairie a déjà recensé ma maison depuis plus de deux semaines, je n’ai toujours pas obtenu le chèque. Je ne veux pas être une victime, car ceux qui ont déjà reçu leur chèque ne peuvent pas les changer », se plaint un propriétaire.

« Ma maison doit être détruite dans les prochains jours, je n’ai aucun endroit où aller. La mairie nous a donné rendez-vous aujourd’hui pour la signature du chèque, on ne nous a pas reçus. Je ne sais pas à quel saint me vouer », se désole une veuve, mère de cinq enfants.

Affecté par la grave crise que traverse le pays, l’aéroport a été fermé depuis plus d’un mois à cause des bandits armés qui ont tiré en direction des avions stationnés sur le tarmac. Au début du mois de mars 2024, un aéronef avait été touché par un projectile, ce qui a provoqué l’arrêt total des vols sur Port-au-Prince. Ainsi, pour la reprise des vols en toute quiétude, cette opération marque une étape décisive dans les efforts visant à renforcer la sécurité dudit aéroport.

Marie-Alla Clerville

Laisser un commentaire