ven. Juil 1st, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Hervé Lauture veut conscientiser avec sa musique !

4 min read

Apres avoir réalisé des tubes à succès dans sa ville natale, Hervé Lauture, alias Rv Lauture, rentre à Port-au-Prince pour partager ses talents d’artiste avec un nouveau public. Entre prestations et rencontres avec le public, l’artiste gagne les cœurs avec ses textes se concentrant sur les réalités quotidiennes. Avec sa musique, Rv choisit de conscientiser ses auditeurs.

Originaire de la Vallée de Jacmel, Hervé Lauture, dit Rv Lauture, est né à la 3e section Morne-à-brûler. Il a fait ses études à l’école Sainte Thérèse  et au collège Père Farnese Louis Charles de Baudin avant de rentrer à Port-au-Prince en 2010 où il fréquente le lycée Daniel Fignolé. Ensuite, il intègre l’Ecole Nationale des Arts (ENARTS) où il étudie la musique avant de recevoir son diplôme avec la promotion Ludovic Brooz (2011-2015).

Rv Lauture est un professeur de musique, parolier aidé par les techniques de création de musique automatique de Daniel Marcelin, il est aussi un artiste et un compositeur. «  Je compose avec la sensibilité de mon cœur, explique-t-il, mes pensées et les regards qui en disent long. La communication transmet tout cela au cerveau. J’adore la nature et les arbres,  j’y puise mon inspiration ».

L’artiste a fréquenté l’école d’art pour améliorer ses capacités artistiques et son devenir professionnel. À l’aide de son professeur Samba Zao, tambourineur attitré avec qui il a collaboré sur un morceau intitulé « balonnen », il s’est fait connaître du public qui l’a rencontré sur un titre à l’occasion de la fête des Mères. Cependant, il avait formé un groupe avec des amis musiciens du nom de New Vision établi à la Vallée de Jacmel. Là-bas,  il faisait des exploits dans le domaine du Rap. On le retrouvait dans des écoles, des activités culturelles et dans des concours où il sortait souvent gagnant.

« Officiellement, j’ai lancé ma carrière avec le titre « Où va le monde ». Ensuite, ont suivi plusieurs titres. Mon producteur James Laguerre, le studio Kue-M Records et Teaga’s Beat (Elga Exil) m’aident à m’imposer sur le marché musical », souligne RV.

La vie artistique en Haïti est souvent difficile. Les activités sont réduites depuis un certain temps et les artistes ont dû trouver d’autres sources de revenus. Rv est, entre-temps, professeur de musique dans diverses écoles de la capitale. Il vit de la musique et à travers elle. Le 4e art a toujours fait partie intégrante de sa vie, dès sa première apparition à la capitale. Avec la motivation de son entourage et des amis qui croient en son talent, il a su résister au découragement et a continué à travailler ses techniques de présentation et son écriture artistique.

« Je me rappelle durant une prestation à l’Enarts, je n’avais pas bien maîtrisé ma présentation et cela avait tourné  à la catastrophe. Cependant, mon amie, Marie Pascale Rezil, m’avait rapidement remonté le moral en me disant que l’important n’est pas de rester  par terre, mais de pouvoir se relever », se remémore l’artiste. Par la suite, il a retroussé ses manches et s’est remis au travail.

Acharné et concentré, il a travaillé jour et nuit pour pouvoir être au top de sa forme artistique. Il rencontre des personnalités qui l’aident à soigner ses textes tels que Daniel Marcelin, il écrit pour d’autres artistes et se différencie de la foule pour se faire un nom dans l’industrie musicale.  Avec l’abréviation de son prénom, il crée un personnage, un artiste hors du commun qui traite des sujets à caractère social et qui peut toucher la conscience dès lapremière écoute. Il relate les faits de tous les jours et retrace l’histoire à travers ses notes musicales. Il critique et conscientise les victimes. Il écrit pour les ramener à se rappeler de qui ils sont et pourquoi ils doivent se battre tous les jours pour survivre.

Beaucoup de ses projets sont passés sous silence. Cependant, avec Rv Lauture music, un projet de label qui est en cours, il a sorti plusieurs titres tels que : « Bwakayiman » avec Steeve Valcourt, « Jou Malè » et « Vodou Gospel » qui est une reprise sous-titrée de la chanson « Gospel » de Youssoupha. Faute d’une équipe de communication et de performances plus régulières, RV Lauture arrive difficilement à passer le cap mais il continue de faire  plus d’efforts qu’avant afin de se faire connaître davantage dans le milieu artistique haïtien.

Aux jeunes qui s’intéressent au domaine musical, RV Lauture conseille  de  « rêver encore et encore, peu importe la situation ». Selon lui, «  chaque personne peut faire au moins une chose étonnante, on peut fleurir parmi les mauvaises graines et réussir à faire briller son étoile ».

Pour ce mois de mai, RV Lauture va sortir un texte titré « men sòl », un texte qui présente et critique la situation des personnes en position de pauvreté extrême. D’après lui, ils sont marginalisés et rien ne promet un changement concret par rapport à la situation qui se détériore. Ce titre sera disponible sur toutes les plateformes de vente de musique en ligne.

Genevieve Fleury

Laisser un commentaire