mer. Mai 25th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

La foire agro-industrielle et artisanale à l’Université Quisqueya, une réussite

5 min read

Le vendredi 29 et le samedi 30 avril 2022, en prélude à la Journée de l’Agriculture et du Travail le 1er Mai, La Faculté des Sciences de l’Agriculture et de l’Environnement de l’Université Quisqueya, en collaboration avec la Direction des Affaires Estudiantines, a organisé une grande foire autour du thème « Agriculture et création de richesse : opportunité pour la jeunesse ».

C’est sur un fond d’animations musicales, de performances en live de ses meilleurs artistes et de groupes invités, avec une panoplie d’expositions de marques, de produits locaux, artisanaux et agro-industriels, de fermes animalières, que l’Université Quisqueya a célébré l’agriculture cette année. Des conférences-débats ont également été proposées au public au cours de cette grande manifestation, dont les thèmes étaient : « Jeunesse, inclusion financière et financement dans le secteur agricole » pour la journée du 29 et « Outils, technologie et recherche, vecteurs de transformation et de développement pour une agriculture durable » pour celle du 30 avril 2022.  Ces conférences enregistrées en live ont été suivies de débats contribuant à redonner vie à la production nationale.

Pour Gardy SAINT-LOUIS, responsable de communication à la Faculté des Sciences de l’Agriculture et de l’Environnement (FSAE), l’agriculture haïtienne doit être fille de son temps et doit évoluer en tenant compte des progrès de l’époque. Pour lui, cette foire est l’occasion de susciter les débats.

« L’idée d’organiser la foire de cette année répond à un contexte bien particulier. Le secteur agricole en Haïti fait face à une crise chronique surtout avec l’absence de moyens de financements, une production insuffisante, la carence en matière d’innovations et de recherches, ce qui provoque une baisse au niveau de la production nationale et une hausse de la consommation des produits importés. Compte tenu de ces problèmes, la Faculté des Sciences de l’Agriculture et de l’environnement (FSAE), en collaboration avec la Direction des Affaires Étudiantes (DAÉ), a mis l’accent sur le financement et la recherche dans le secteur agricole », confie-t-il à la rédaction du journal. La foire agro-industrielle et artisanale a été une réussite selon lui, plus d’une cinquantaine de marques ont exposé leurs produits durant ces deux jours, et le public en redemande.

Un public au rendez-vous, et les exposants satisfaits

L’Université Quisqueya avait l’air d’un véritable marché en ce week-end de l’agriculture en Haïti. Des produits divers ont été remarqués comme des fruits aux smoothies, allant des bijoux aux services, ou des livres aux volailles. Il y en avait pour tous les goûts et les exposants ont pu écouler leurs produits. Pour Jenny JEAN-LOUIS, ambassadrice de Tacos Bon Goût qui dessert la communauté de l’université depuis maintenant un an, la foire a été d’une totale réussite, et l’entreprise a pu faire profiter le public de ses propositions spéciales, Tacos, Smoothies, Milkshakes, etc.

Pour Yamiley JEAN-BAPTISTE qui exposait ses productions artisanales, porte-clés, bijoux et autres outils personnalisés fabriqués à base de résine qui est un polymère, l’intérêt du public pour ses œuvres a été une source de joie et fort encourageant. « Pour moi, ça a été un mélange de succès et de surprise parce que je n’avais vraiment aucune idée quant à l’accueil que le public réserverait à mes produits. J’ai été émerveillée en voyant comment le public a adoré mes produits et j’ai reçu beaucoup de félicitations, surtout de ceux qui croyaient à première vue que j’étais revendeuse. La foire a été une réussite, et l’ambiance enchanteresse », confiait au journal celle qui expose ses produits sur le réseau Instagram sous le pseudonyme « yamie_art ».

Faisant montre de passion, d’engouement et doué d’un esprit vif et débrouillard, Rock Kervan VILTUS, étudiant finissant en Sciences comptables dans une université de la capitale, a profité de l’occasion qu’offre la foire de l’UniQ pour avancer vers la concrétisation de ses rêves. Sa contribution à l’activité consistait à produire et vendre  de la crème à la glace. Marchand ambulant, il veut aider sa mère, spécialiste en pâtisserie, à ouvrir un mini-restaurant, raison de ses entreprises économiques. Selon lui, le public a apprécié son produit, et la foire a été cette année meilleure que  la précédente. Il souhaite aux organisateurs de surpasser cet exploit l’an prochain.

La technologie était également au rendez-vous avec Galata, une plateforme de vente en ligne de produits agro-alimentaires, payable par Mon Cash et qui assure la livraison des commandes. En trois mois d’existence, cette plateforme a reçu pas moins de 30 000 visites, avec plus de 30 entreprises qui y exposent leurs produits. Son objectif, assurer une liaison entre vendeurs et producteurs, selon son PDG Josué PIERRE, étudiant finissant en Sciences agronomiques à l’UniQ. « Nous approchons maintenant vers la fin de l’activité et déjà nous pouvons affirmer être satisfaits à 200%, compte-tenu de nos objectifs fixés. Notre premier objectif était de rencontrer des producteurs et il a été atteint. Nous sommes heureux d’y avoir participé, surtout quand on considère que la plateforme Galata est une foire permanente en ligne », confie-t-il au journal Le Quotidien News.

D’un autre côté, les avis du public sont pris en compte pour apprécier le déroulement de l’activité. Pour Marc-Kencie qui a arpenté tous les stands et qui a vécu à fond l’expérience, la qualité des expositions et des prestations des artistes ont été exquises. C’est également l’avis d’Andy qui s’est particulièrement intéressé à la gastronomie. Toutefois, pour Raphael voulant apporter une critique constructive, une plus forte présence de services ambulanciers ou de la Croix-Rouge haïtienne, mais aussi d’une autorité policière, serait un plus à prévoir pour la prochaine édition.

Clovesky André-Gérald Pierre

cloveskypierre1@gmail.com

Laisser un commentaire