dim. Jan 23rd, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

La PNH fait peau neuve : Léon Charles revient avec des instructions claires de pacifier le pays

4 min read

La Police nationale d’Haïti (PNH) a désormais un nouveau directeur général a.i. L’ancien DGPNH sous la transition Boniface/Latortue, Léon Charles, est de retour remplaçant à ce poste Normil Rameau. Investi dans un contexte particulier où l’insécurité devient presque incontrôlable, le DG aura fort à faire en considérant les instructions du premier ministre haïtien, Joseph Jouthe.

Le premier ministre, Joseph Jouthe   n’a pas l’air de plaisanter. Il veut toucher la plaie du doigt. Lors de l’installation du nouveau DG, le PM n’a pas relaté à nouveau qu’il n’a pas satisfait du travail du DG sortant. Mais à bien suivre ses instructions au nouveau chef de la PNH, il entend dorénavant fermer la page du « lesegrennen ».

Si l’exécutif n’a jamais réagi efficacement face à la montée de l’insécurité et fait semblant de ne pas entendre les cris désespérer de la population, Joseph Jouthe en apporte la clarification sans acculer l’ancien DG. Sans faire le marronage, le chef du gouvernement soutient qu’il veut rompre avec cette image d’un gouvernement qui croise ses bras livrant la population à la merci des voyous, des psychopathes et des terroristes afin d’envoyer au monde entier des images plus positives. Ainsi, entre autres ordonnances passées à M. Charles, le PM lui attire l’attention sur deux objectifs : incarner au sein de la PNH l’esprit de corps et ramener la sérénité au sein des policiers.

Selon le PM, l’heure est grave. Pour cela, il enjoint le nouveau commandant à se mettre au travail.  » djob ou se donte tout kalite bourik e kite yo san dan. Fok gen fèt. Degajew fè disparèt tout kalte pikan kwenna ni mun kap wouze pikan yo. Fok tout bandi fèmen lekò pou moun onèt ka ouvè kò yo. Li inakseptab kem paka mache tout kotem vle nan peyi a. M bezwen al nan bal matisan.e poukwapa, patisipe nan on ti sourit vilaj de Dieu », fait-il savoir au nouveau DG qui, sans dire peut-être, a du pain sur la planche.

Le chef de l’administration publique ne veut pas tresser des lauriers à l’égard du revenant qui a un long passé dans le service public. Pour faire économie de son CV, le PM dit attendre la confirmation de ses qualités sur le terrain. « J’attends des résultats. Vous devez composer avec toutes les institutions d’intelligence du pays. Vous et vos policiers sont responsables de la garantie de la démocratie dans le pays », précise-t-il à son secrétaire du CSPN, insistant : » ramenez nous la paix dans ce pays. Kotek gen gro van pa gen ti lapli ».

La PNH, une priorité absolue pour l’exécutif

Le PM ne se contente pas seulement de passer des instructions au nouveau Chef de la Police Nationale. Pour Ce qui incombe de la responsabilité du gouvernement, le locataire de la primature donne la garantie que le pouvoir ne néglige rien, insistant que la PNH est la priorité absolue du gouvernement.

C’était l’occasion pour le Chef du CSPN de citer nommément certains efforts gouvernementaux au profit de la PNH. « Nous avons pris les mesures de faire passer dans le budget 2020-2021, la part de la PNH, initialement 11 milliards de gourdes à 16, 8 milliards de gourdes. Une augmentation de près de six milliards supérieurs au budget du ministère de l’agriculture ».

« Outre les autres projets en cours, nous avons paraphé un contrat avec l’hôpital Bernard Mevs pour l’assurance des agents de l’ordre et quatre membres de leur famille. 150 motos et 60 autres véhicules tour terrain sont déjà remis à l’institution. Nous avons placé une commande en cours de livraison pour 150 autres véhicules et nous disposons déjà un montant équivalent à 5 millions de dollars pour l’acquisition de nouveaux uniformes. À cela s’ajoute le lancement de la construction de 690 abris au profit des policiers », a poursuivi le PM qui instruit le DG, sur le plan sécuritaire, à assainir le territoire.

Rappelons dans la foulée que, Léon Charles, fut un ancien directeur général de la PNH durant la transition de 2004. Ce dernier a été remplacé par Mario Andrésol en 2005. Cela étant, il a occupé plusieurs postes dans l’administration publique avant de revenir dans un contexte précaire. M. Charles aura la lourde tâche à mater l’insécurité qui est dans une

Phase de pourrissement. En attendant qu’il se met à l’œuvre, le nouveau DG est l’unique personne qui a occupé ce poste à deux reprises.

Daniel Sévère

Laisser un commentaire