dim. Fév 5th, 2023

Le Quotidien News

L'actualité en continue

La population haïtienne pleure le départ prématuré de Mikaben en plein concert à Paris

5 min read

Le talentueux chanteur haïtien Michael Benjamin, dit Mikaben, s’est éteint dans la nuit du 15 octobre 2022 à Paris. Après avoir donné une prestation de maître à l’Accor Arena qui recevait le concert du groupe Carimi, le chanteur s’est effondré sur la scène quelques secondes après avoir commencé à chanter devant environ 15000 spectateurs. Passionné de musique, il a su bercer toute une génération  par son fougue et son talent multiforme. Un départ qui laisse la nation haïtienne et  tous ceux et celles qui le connaissaient en dehors d’Haïti  sous le choc.

Victime d’une attaque cardiaque en plein concert, le talentueux chanteur haïtien Mikaben, de son vrai nom Michael Benjamin, n’a pas pu être réanimé et a rendu l’âme à l’âge de 41 ans. C’était une soirée de fête pour la musique haïtienne. Elle s’est transformée soudainement en soirée de deuil. Six ans après leur rupture, les membres de Carimi s’étaient donné rendez-vous le 15 octobre 2022 à l’Accor Arena de Bercy à Paris pour célébrer leurs vingt ans de carrière. Ils s’étaient fait accompagner  de nombreux artistes qui ont pu eu l’occasion de collaborer avec eux tout au long de leur existence, tels que Princess Lover, Mikaben avec « Buzz » ou « Baby » en 2009 et « I miss you » en 2013. La soirée a tourné au drame  quelques secondes après  la prestation magistrale de Mikaben qui s’est effondré sur scène.

Mikaben était très excité à l’idée de prendre part à ce concert avec ses frères  du Groupe Carimi. D’ailleurs, il l’a même dit lui-même. Son dernier tweet témoigne de l’amour pour les musiciens du groupe Carimi : « Bonne chance à mes grands frères pour ce soir ! Merci d’avoir ouvert la voie pour nous autres qui vous suivons ! Nous vous aimons ! Haïti vous aime beaucoup! Que l’amour et la lumière vous accompagnent durant le concert où des milliers de fans seront en harmonie parfaite avec vous », écrivait-il ce 15 octobre avant sa performance.

Mikaben passionné de musique a composé son premier tube à 15 ans, un tube de Noël qui l’a fait connaître et apprécier par les jeunes de sa génération. Il était issu d’une famille d’artistes. Son père Lionel Benjamin l’a aidé à se construire une carrière musicale. Il a appris aussi à jouer plusieurs instruments, tels que le piano, la guitare, la basse et le tambour. On ressentait  sa fougue, sa joie de vivre à chaque son, à chaque mélodie et son style s’ajustait à tous les rythmes : compas, rap, zouk, reggae, etc. Il a accompagné plusieurs artistes, dont certains ont témoigné de sa plume et de sa touche magique qui propulsaient les tubes à leur top niveau.

« Il était venu pour chanter deux de ses compositions avec le groupe mais il a aidé la chorale dans toutes les répétitions », a déclaré Carel Pedre en ce moment tragique pour dire combien la passion du chanteur allait au-delà de tout.

Il est entré sur  scène, le drapeau haïtien en écharpe sur son cou. Il y puisait la force de son amour pour sa patrie dont il a tant fait l’éloge tout au long de sa vie. Il a enchanté le public entonnant ses deux tubes prévus dans un élan de bonheur à nul autre pareil. « Baby i miss you », une façon de nous prévenir de son départ. « Ou pati kite mwen »,  un adieu définitif  que personne ne pouvait prévoir. Il s’est effondré d’un brusque arrêt cardiaque.

Des tweets ont fusé de partout pour demander des secours et formuler des prières. Les scouts étaient déjà sur place, essayant de le ranimer. Les artistes, les spectateurs, les fans, tous les jeunes  retenaient leur souffle dans l’espoir de revoir leur idole. Les secours sont arrivés rapidement sur place mais n’ont pas réussi à réanimer le chanteur.

Le concert a brusquement pris fin quand Mickael Guirand est venu annoncer au public qu’il devait évacuer la salle. « C’est très compliqué », a-t-il annoncé. « On a besoin de prières pour Mikaben ». Une heure plus tard, en dépit de toutes les tentatives, vers 12h10, au matin du 16 octobre, le verdict est tombé. Sur tweeter, Frantz Duval a publié la phrase la plus déchirante qui soit : « C’est fini, le décès de Mikaben est acté. »

Les réactions sur le départ prématuré de Mikaben  pleuvent de partout

« Hier soir, lors du concert de Carimi, l’un des chanteurs, Michael Benjamin, Mikaben de son nom d’artiste, est décédé suite à un malaise survenu sur scène et malgré l’intervention des secours », a fait savoir l’Accor Arena dans un tweet le 16 octobre. « Toute l’équipe de l’Accor Arena est terriblement affectée et adresse tout son soutien à sa famille et ses proches dans cette douloureuse épreuve ». « Nos pensées vont aussi vers Claude Cyndecki, son producteur, ainsi que vers ses fans, choqués par cette soudaine disparition », pouvait-on lire.

De son côté, l’Ambassade de France en Haïti  a dit apprendre« avec tristesse le décès sur scène, à Paris, de l’artiste haïtien Michael Benjamin, dit Mikaben, lors du concert de Carimi en France ce samedi 15 octobre. L’Ambassade présente ses plus sincères condoléances à sa famille, ses amis, ses fans et à l’industrie musicale haïtienne. « À travers son parcours et ses œuvres, Mikaben a marqué sa génération ».

Ce décès n’a pas laissé indifférent le Premier Ministre de fait haïtien. « Je suis bouleversé par la nouvelle de la mort subite du jeune et très talentueux artiste Michael Benjamin « Mikaben ». C’est une grande référence de la musique haïtienne qui vient de s’éteindre. Le pays et la jeunesse haïtienne ont perdu une belle âme. Je présente mes condoléances à sa famille, ses amis et à la communauté musicale dans son ensemble », a-t-il réagi. Sur les réseaux sociaux, faut-il le signaler,  c’est toute la population haïtienne qui pleure le départ prématuré de Mikaben.

Né en 1981 à Port-au-Prince, il était le fils du chanteur Lionel Benjamin. Il  laisse une famille en pleurs, dont une femme enceinte, une fillette de deux ans et un garçon de 10 ans. Le journal le Quotidien News présente ses sincères condoléances à sa famille, à ses amis et à la communauté musicale haïtienne.

Geneviève Fleury

genevievef359@gmail.com

Laisser un commentaire