dim. Août 14th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Les proverbes créoles haïtiens, le reflet de l’âme du peuple!

4 min read

Le créole, comme toute autre langue, contient un grand nombre d’expressions imagées qui servent à traduire les réalités quotidiennes. En termes d’expressions imagées, les proverbes créoles en sont de beaux exemples !

Ayant une portée culturelle, les proverbes créoles haïtiens sont réputés pour leur ton ironique et la sagesse qui en  émane. Étroitement liés au vécu quotidien, aux mœurs du peuple, ces derniers interviennent  pour conseiller, dénoncer, prévenir ou encore avertir. Découlant de la tradition orale haïtienne, les proverbes créoles reflètent l’âme du peuple!

« Sa k nan vant kabrit, se li ki pa l », cet humble proverbe haïtien dit qu’il vaut mieux compter sur ce que l’on possède, plutôt que vouloir compter sur ce qui pourrait venir. En effet, les aînés ont la courante habitude de réprimander et de conseiller les plus jeunes en utilisant des proverbes créoles. Il est alors difficile d’être Haïtien et de ne pas connaître au moins un proverbe créole. Cette structure linguistique qui fait intégralement partie des traditions orales haïtiennes, est présente dans toutes les couches de la société et représente le miroir des mœurs, des mentalités de la culture haïtienne. D’usage commun, les proverbes relèvent, fort souvent, de l’observation ordinaire de faits qui se déroulent au quotidien.

Pas plus longs qu’une phrase, pour la plupart, ils expriment de manière sous-entendue des vérités, généralement évidentes et universelles, des avertissements et des conseils, comme par exemple: « Yon sel dwèt pa manje kalalou ». Même si les proverbes créoles sont utilisés pour décrire des choses simples et évidentes, leur sens n’est pas pour autant facile à saisir. Il faut par conséquent, une certaine connaissance de la langue, des choses ordinaires, des pratiques et mœurs du peuple, des préjugés et stéréotypes qui existent au sein de la société haïtienne. Car provenant directement de la manière de penser et des habitudes populaires, ils traduisent sans filtre l’identité du peuple haïtien.

Selon Jean Guilbert Bélus, licencié en linguistique théorique et descriptive à la Faculté de Linguistique Appliquée et bibliothécaire, il n’existe pas beaucoup d’études réalisées sur les proverbes haïtiens. Le peu d’études parémiologiques existant sur les proverbes haïtiens montrent leurs rôles et leurs sens dans la pratique langagière et linguistique des Haïtiens. Ces études montrent également la place prépondérante qu’occupent les proverbes dans l’imaginaire collectif et à quel point ils illustrent de façon très imagée le degré de savoir du peuple.

Se transmettant de génération en génération et incarnant une forme de sagesse, les proverbes haïtiens constituent un patrimoine culturel inépuisable. Faisant partie intégrante de la culture, les proverbes sont d’un grand apport pour la culture et la langue, soutient Jean Guilbert Bélus, linguiste.

« Ils enrichissent la langue tout en puisant dans la culture. Car entre la langue et la culture s’établit un rapport symétrique. C’est l’idée que si la langue est un élément de la culture au même titre que la magie, la religion, etc., c’est aussi la langue le médium le plus intelligent pour médiatiser, véhiculer la culture. Ainsi, les proverbes enrichissent la langue autant qu’ils enrichissent la culture qui les façonne et leur donne sens », affirme le bibliothécaire.

« Les proverbes sont des formules assez lapidaires ayant une visée énonciative et communicative particulière. Si certains proverbes créoles haïtiens sont ironiques et parfois négatifs, cela n’est pas dû à une simple question de mentalité. Il faut aller plus loin, remonter à notre socialisation. Construits sur les préjugés, les stéréotypes et les clichés qui relèvent des rapports sociaux structurés entre hommes et femmes dans l’espace social haïtien, par exemple: “Fanm se rat”. Ces proverbes créoles ironiques et négatifs ne sont que le reflet de la domination sociale symbolique à tendance masculine dont les femmes sont les éternelles victimes », conclut M. Bélus.

Plus que de simples phrases, les proverbes sont des éléments significatifs et jouent un rôle essentiel dans l’enrichissement de la langue créole. Ne pouvant pas être dissociés de la culture, des mœurs et des valeurs sociales, ils constituent l’identité du peuple haïtien dans son état pur. Ainsi, ces traditions orales se transmettant d’une génération à une autre contribuent grandement à garder la langue vivante. Les proverbes créoles haïtiens, bien que souvent énoncés sur un ton ironique, peignent gracieusement les réalités quotidiennes haïtiennes et dénoncent ce qui se passe dans la société. Ce proverbe populaire en est la preuve, parmi d’autres : « Ravèt pa janm gen rezon devan poul ».

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com            

Laisser un commentaire