sam. Mai 28th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

L’OEA encourage la tenue d’un dialogue constructif entre tous les acteurs politiques en Haïti

2 min read

Dans une résolution adoptée le 17 mars 2021(CP\RES. 1168(2215\21), le conseil permanent de l’Organisation des États Américains, tout en réitérant son support au calendrier électoral annoncé par le président de la République, encourage également tous les acteurs politiques en Haïti à emprunter la voie du dialogue en vue de résoudre leurs différends politiques. Cet appel au dialogue lancé par le conseil permanent rejoint la main tendue du chef de l’État envers l’opposition politique et tous les secteurs vitaux de la nation, et ce depuis déjà plusieurs mois.

Il est plus que nécessaire d’initier un dialogue inclusif, franc et constructif, afin de répondre aux innombrables besoins du peuple haïtien, combattre l’insécurité et tenir des élections législatives et présidentielles cette année. Dans cette même perspective, le conseil permanent de l’Organisation des États Américains se félicite de l’invitation lancée par le Président Haïtien à l’OEA, en vue de l’envoi d’une mission d’observation pour les élections prévues cette année. De ce fait, si la tenue d’un dialogue franc, dans le contexte actuel, entre tous les secteurs clés de la vie nationale est indispensable, l’organisation d’élections libres pour renouveler le personnel politique est incontournable du point de vue de l’organisation hémisphérique (OEA). Car, dans toutes les sociétés démocratiques,il n’y a que des élus qui peuvent remplacer des élus.

Ainsi, la machine électorale a déjà été mise en branle par le gouvernement de la République : des discussions ont déjà été initiées avec les partenaires techniques et financiers de l’État haïtien pour finaliser la phase opérationnelle du processus électoral ; un ministre délégué auprès du premier Ministre, chargé des questions électorales et des relations avec les partis politiques a été nommé ; un montant conséquent de 20 millions de dollars américains vient d’être déposé dans le «*basket fund*» par l’État haïtien en vue de l’organisation du référendum et desélections.

Par ailleurs, le Chef de l’État reste attentif aux revendications de la société civile et d’une frange non violente de l’opposition politique concernant l’insécurité. Des mesures drastiques ont été prises par le gouvernement. En effet, un décret déclarant l’État d’urgence dans certains quartiers a été pris en conseil des Ministres. C’est toute la machine sécuritaire de l’État haïtien qui est mobilisée pour stopper l’insécurité. Toutefois, chacun doit faire sa part. L’opposition politique peut jouer un rôle historique en répondant favorablement à l’appel au dialogue du président de la République et de l’OEA pour le bien-être du peuple haïtien.

Saintelot  Riguens

Laisser un commentaire