mer. Déc 1st, 2021

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Voyage au cœur de la deuxième ville d’Haïti, Cap-Haïtien

3 min read

Cap-Haïtien est une ville qui suscite souvent la curiosité. Située au Nord du pays, elle est la première ville d’Haïti à avoir été fondée. Elle était la capitale de Saint-Domingue et d’Haïti. Elle comporte la plus ancienne cathédrale du pays, Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, édifiée dès la fondation de la ville en 1670. En 1995, le centre-ville a été classé au patrimoine national pour la richesse de ses infrastructures historiques.

Appelée Guarico durant la période des Indiens, la ville Cap-Français pendant la colonie de Saint-Domingue, puis devenue Cap-Henri sous le roi Henri Christophe, puis Cap-Haïtien, a été surnommée le « Paris de Saint-Domingue ». C’était le lieu de résidence des Français les plus fortunés. Édifiée avec des matériaux venant directement de  France, c’est aussi le lieu de la capitulation de l’armée française en 1803, à Vertières. La proclamation générale de l’abolition de l’esclavage y fut proclamée. La section communale Haut-du-Cap a son histoire avec Toussaint Louverture. La Place d’Armes située en face de la Cathédrale à la rue 18 a vu de nombreuses exécutions pendant la période coloniale, notamment celle de Dutty Boukman, dont la tête a été exposée suite à sa participation à la cérémonie du Bois-Caïman dans la nuit du 14  au 15 août   1791.

Cap-Haïtien est une ville portuaire située sur la côte septentrionale de la République d’Haïti et était considérée au XIXème siècle comme le port le plus sûr. Elle se trouve sur la côte ouest de la baie du Cap-Haïtien, à l’embouchure de la rivière Haut-du-Cap et est dominée par la montagne du Morne Jean qui culmine à 718 mètres d’altitude. À l’ouest s’étend en profondeur la baie de l’Acul. Elle est constituée de 3 sections communales : la Bande du Nord, le Haut du Cap et le Petit-Anse. La station balnéaire de Labadie se trouve à environ 5 km au nord-ouest.

En 1739, on édifie le Fort Picolet, composé de deux batteries superposées, d’un chemin de ronde et d’une muraille longeant la côte. D’autres forts sont construits tels que Fort Magny, Fort Belly, Fort Saint-Joseph, etc. La ville possède l’unique musée de la monnaie, inauguré en 2012. Cap-Haïtien est ouverte sur l’espace américain et caribéen avec un aéroport international (le deuxième du pays) appelé Hugo Chavez et un port international d’embarcadère. Elle comporte beaucoup de distilleries (guildives) de « clairin », symbole majeur de la période coloniale. Plusieurs de ses localités sont des lieux porteurs de mémoire : Milot avec le Parc national historique (Citadelle la Ferrière, Palais Sans-Souci et Ramiers), Limbé avec le Fort Dahomey et le Musée Guahaba, Fort Liberté avec son arc de triomphe et sa fontaine coloniale et Limonade avec La Nativité (un fortin tout près ce fort se dressent d’autres fortifications : le Fort Magny (dans lequel est enterré le général Magny et défendu par la batterie du Gris-Gris), le Fort-aux-Dames et le Fort Saint-Joseph.

La ville est animée par la polémique entre deux mythiques formations musicales : Septentrional et Tropicana d’Haïti. Chacun de ces groupes comptent des dizaines de milliers de fans, qu’on surnomme Djokannèl. D’autres associations interviennent dans la littérature, la culture, l’éducation, le théâtre. On peut mentionner la Société du Samedi Soir, Cap-Art, Entre Les Pages, Centre Impact, les Promoteurs de l’éducation pour la culture intellectuelle et sociale (PRECIS). Elle constitue aussi la route des fêtes champêtres qui s’organisent  de juin à septembre.

Genevieve Fleury

genevievef359@gmail.com

Laisser un commentaire