dim. Août 14th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

2022: l’année pour Ariel Henry de bien ajuster les boulons

3 min read

Dans son message préenregistré adressé à la nation, le chef du gouvernement haïtien, Ariel Henry a présenté ses objectifs pour le nouvel an. Avant d’arriver à l’organisation des élections, M. Henry, entend s’assurer des préalables. Ainsi, prévoit-il, la modernisation de la Police nationale d’Haïti (PNH), la formation du Conseil électoral provisoire (CEP), le changement de la constitution, entre autres.

Le premier ministre Ariel Henry, rappelle drôlement la population du défunt président Jovenel Moïse. Ce dernier avait déclaré le 1er janvier 2021 que l’année sera une année électorale, une année de constitution etc. Seul capitaine sur le bateau, le docteur Henry dans son message de fin d’année se fixe des objectifs plus ou moins similaires au feu Jovenel. En guise d’élection, il entend mettre en œuvre la machine électorale, la modernisation de la police, une nouveauté et, finalement, aboutir au changement de la constitution.

Comme tous les citoyens du pays, Ariel Henry, est conscient que l’année en passe d’achèvement a été difficile. Il a en tête la mort de M. Moïse, l’explosion du camion citerne au Cap-Haitien, le tremblement de terre dans le Sud. Le premier ministre qui a dirigé le pays en catastrophe durant l’année 2021 n’entend pas poursuivre sur la même lancée. Cette année qui s’amène, le docteur entend ramener sur la même table tous les fils et filles du pays en les invitant au dépassement de soi.

« An nou sispann goumen, an nou sispann batay kont lonbray nou. Pèp ayisyen, an nou mare ren nou pou nou chanje desten peyi nou. An nou kolabore pou nou leve tout defi k ap tann nou pandan ane a », déclare-t-il invitant la nation à regarder vers l’avant tout en évaluant son présent.

Dans son discours, celui qui a laissé envenimé la situation sécuritaire du pays insiste que seul le rétablissement de la paix sur le territoire peut apporter le changement tant souhaité. Ainsi, promet-il de moderniser la PNH au cours de l’année afin de pouvoir faire face à l’insécurité et aplanir le chantier pour la tenue de, dit-il, « bonnes élections » dans le pays.

Il n’y a pas que cela. En plus de la sécurité,  le locataire de la primature veut arriver au changement de la constitution, le projet que Jovenel Moïse a tenu à cœur. Si le président défunt n’a pas abouti, cela n’a pas découragé le PM qui souhaite expérimenter. Sur sa liste de priorité, se trouve également, la formation du CEP. Un projet dans lequel, il a piteusement échoué en 2021. La quasi-totalité des secteurs sollicités lui avait refusé leur participation conditionnant, entre autres, le rétablissement de la sécurité. Pour l’année 2022, il souhaite récidiver en tendant ses mains à tous. 

« An nou tout mete tèt nou ansanm pou nou monte yon Konsèy elektoral san fòs kote, ke tout moun fè konfyans, pandan ke n ap fè yon bon pase men nan manman lwa peyi a », appelle-t-il arguant que le pays doit être dirigé par des élus issus  » de bonnes élections ».

Olry Dubois

Laisser un commentaire