mer. Mai 25th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

500 000 barils de produits pétroliers arriveront au pays au plus tard lundi, annonce Jean-Michel Lapin

3 min read

« On est en phase de finaliser une nouvelle commande de 500 000 barils pour les trois produits pétroliers », a confié en exclusivité au Nouvelliste mercredi après-midi le Premier ministre Jean-Michel Lapin alors que le pays qui fait face à une pénurie d’essence depuis bientôt trois semaines.

Sur les 4.2 milliards de gourdes que doit l’Etat haïtien aux importateurs de produits pétroliers, « on a fait une avance de deux milliards de gourdes qui leur permettra de compléter l’argent pour la commande de 500 000 barils d’essence », a fait savoir le chef du gouvernement démissionnaire avant de préciser que ce n’est pas l’Etat haïtien qui commande l’essence.

Si toutes les données techniques sont respectées, cette cargaison d’essence arrivera en Haïti dimanche soir ou lundi matin, a annoncé le Premier ministre démissionnaire qui attend l’arrivée de Fritz William Michel pour plier bagages si la déclaration de politique générale de ce dernier est ratifiée par les sénateurs.

Selon Jean-Michel Lapin, parce que nous sommes dans la saison cyclonique, seul un mauvais temps pourrait empêcher l’arrivée de cette nouvelle cargaison de produits pétroliers dans le pays comme cela a été le cas récemment avec le passage de l’ouragan Dorian. « La commande a été déjà faite », a-t-il précisé.

Malgré l’arrivée au pays la semaine dernière d’une cargaison de 258 000 barils de produits pétroliers, cela n’a pas résolu pour autant les problèmes d’approvisionnement et de disponibilité dans les stations à essence dans le pays. 

La plupart des pompes à essence à Port-au-Prince et dans les villes de provinces sont fermées depuis plus de deux semaines. Les quelques rares stations-service qui livrent le précieux liquide sont envahies par les chauffeurs de taxis-motos et des gens munis du, désormais célèbre, gallon jaune malgré les mises en gardes du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince.

S’agissant de l’épineuse question de la subvention des produits pétroliers par l’Etat haïtien, Jean Michel Lapin a souligné dans une interview à Radio Magik 9 que l’État ne pourra pas tenir la subvention sur les deux niveaux. « De toute façon, il faut qu’une décision soit prise. Et nous travaillons là-dessus. Ce, afin de trouver la meilleure formule, dans un consensus, pour trouver une solution. Il faut trouver un moyen pour permettre à l’État de ne plus donner de l’argent, en plus des taxes qui ne sont pas prélevées. C’est un débat de société. Il est de notre responsabilité de trouver la solution. On ne peut le faire qu’ensemble », a-t-il explique.

Est-ce qu’on s’achemine vers un ajustement des prix à la pompe ? Jean Michel Lapin, sans écarter cette possibilité, a fait savoir que cela demande un consensus. « Nous allons entamer des discussions avec tous ceux qui sont concernés par la question. Les discussions seront rendues publiques », a-t-il affirmé. 

Robenson Geffrad
Le Nouvelliste

Laisser un commentaire