mer. Mai 25th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

À la rencontre de Lou et sa plume

4 min read

« Regarde-moi nue » est le titre du premier livre de Lou, un recueil de plus d’une dizaine de nouvelles que les amants de la lecture prennent plaisir à feuilleter. Passionnée de littérature depuis ses classes primaires, Fodlyne André de son vrai nom invite les gens à porter un autre regard sur la sexualité de la femme à travers ses écrits. La blogueuse veut redéfinir les frontières de son talent afin d’être un peu plus présente dans ses pages que sur les murs des réseaux sociaux.

Fodlyne André, écrivaine passionnée, mère aimante, femme fière, aime à partager sur sa page le goût de la vie à travers sa plume dorée. Au-delà du fantasme qu’elle suscite, la jeune auteure invite son lectorat à réfléchir sur des concepts qui lui parlent comme, par exemple, la sexualité de la femme. Plus qu’une passion, l’écriture est pour Lou un moyen de s’évader, de donner corps à ses souvenirs d’enfance pour mieux aborder la vie.

Fodlyne André commence à écrire dès son jeune âge. Encore à l’école primaire, elle éprouve une passion pour les rédactions, « grâce à quelqu’un qui me donnait des cours en privé », nous dit la native de Port-au-Prince qui avoisine la trentaine. « Je me suis mise à écrire assez tôt quand une amie de ma mère, Kettly, qui travaillait au Ministère de l’éducation nationale, m’a offert un cahier en revenant de l’étranger. Tout ce que j’ai trouvé à faire dans ce cahier, c’était écrire et dessiner », se souvient-elle.

La jeune plume avait besoin d’évacuer les mots qui tourbillonnaient dans sa tête, afin de mieux appréhender certains passages de sa vie, comme par exemple la séparation de ses parents alors qu’elle allait participer à sa première communion. « Mon enfance a été marquée par certains événements dramatiques dont l’un d’entre eux remonte à la sortie de mon père de la maison, quand j’avais huit ans, deux jours avant ma communion. Je crois  que c’était la première fois que je ressentais une aussi forte douleur », confie l’ancienne élève de l’Institution Nouvelle Source qui, à la fin de ses études classiques, a obtenu un diplôme en secrétariat bilingue à Christ the King secretarial school.

L’auteure de « Regarde-moi nue », Fodlyne Lou André, ainsi connue  sur les réseaux sociaux, veut attirer un nouveau regard sur le corps de la femme, critiquer la fenêtre machiste à travers laquelle la société voit la femme et sa sexualité. De plus, son militantisme pour les droits de la femme résiste à cette grande campagne fomentée pour dévier l’estime de soi de la gente féminine. La jeune auteure, passionnée de  mode et de maquillage, affirme que l’évolution de la femme stagne encore en Haïti.

« Selon moi, l’émancipation de la femme ne progresse pas en Haïti. Certes, quelques-unes d’entre nous parviennent à se démarquer en raison de notre formation. Nous sommes des privilégiées en ce sens. Mais au fond, la société nous considère comme étant incomplètes sans la présence d’un homme dans notre vie, si l’on n’est pas mariée, si l’on ne s’adonne pas à certaines pratiques. Le fardeau est en effet beaucoup plus pesant pour la femme que pour les hommes. »

Fodlyne André reconnait cependant qu’il y a certaines améliorations suite à certaines réflexions qui ont eu lieu autour du respect des droits de la femme en Haïti. Mais elle reste malgré tout convaincue que c’est très peu suffisant par rapport au long chemin qu’il reste à parcourir pour le plein épanouissement de la femme dans ce pays. Elle ajoute plus loin que les femmes doivent se former davantage car, selon elle, plus elles sont éduquées, plus elles seront en mesure de réclamer et défendre leurs droits.

Lou a en perspective, cette année, de proposer un nouveau recueil de nouvelles, qu’elle aura le soin de concocter avec une sœur de plume. « Cela fait un bail qu’on devait travailler là-dessus, avoue la blogueuse. L’un de mes objectifs cette année est d’aboutir à ce projet », espère-t-elle. La jeune plume veut être encore plus productive, de manière à proposer chaque année au moins un nouvel opus.

Ayant à son actif un seul ouvrage, la marge de progression est encore grande pour Fodlyne André. Elle a en effet une longue et belle carrière devant elle. Mais aussi délicieuse que soit son encre, ses plus belles œuvres demeurent ses enfants, les plus grandes satisfactions de sa vie si l’on s’en tient à son témoignage. « Je suis fière de mes enfants, de l’éducation que je leur dispense et, par-dessus tout, du lien que j’entretiens avec eux », confie Lou, la mère aimante qui ne cache pas son amour pour ses deux bijoux sur les réseaux sociaux.

Statler LUCZAMA

Luczstadler96@gmail.com

Laisser un commentaire