dim. Août 14th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

À l’écoute de Jo-j, la voix prometteuse de Evazyon Mizik

3 min read

« Leve Kanpe » est ce titre qui a propulsé Joana Joseph, dit Jo-J, jeune artiste de Evazyon Mizik, dans une autre dimension dans la musique haïtienne. Dans un contexte où tout est au point mort dans le pays, la chanteuse très prometteuse de  Evazyon Mizik veut insuffler de l’espoir à travers ses compositions.

Joana Joseph, connue dans la sphère  musicale sous le nom de Jo-J, prend pas à  pas sa place dans la musique haïtienne. Avec une voix qui s’apparente au mezzo-soprano, elle fait jaillir de vives émotions chez les passionnés  du quatrième art. Pour la chanteuse, la musique est en effet son canal d’expression de prédilection. « La musique est certainement une partie de moi. Je suis quelqu’un  de très  timide, très introvertie, confie l’artiste, donc je me sers de la musique pour exprimer ce que je ressens ».

En fait, la voix de « Kanpe » (une reprise de Rise up d’Andra Day), a grandi avec le  goût de la musique en elle. Car son père, membre d’une chorale et sa marraine raffolaient de cet art, bien avant elle. Dans une telle atmosphère, Jo-J n’a pas tardé à apprécier à  son tour la musique. « J’ai commencé  à chanter dans des chorales à  l’église et à l’école. C’est ainsi qu’on  a  découvert  mon talent, et que j’ai  commencé  à  prendre la musique au sérieux », nous apprend la native de Fermathe (département de l’Ouest), étudiante en psychologie à l’Université d’État d’Haïti (UEH).

Sa fructueuse collaboration avec le label dirigé par « D-fi », son rappeur préféré, a débuté en 2020, dans une conjoncture où  la Covid-19 était  à son paroxysme en Haïti. En effet, Evazyon Mizik a pu découvrir l’expression de son art grâce aux petites vidéos qu’elle partageait sur son mur de Facebook, en plein confinement. « Ils m’ont contactée et proposé de rejoindre le label, ce que je n’ai pas refusé. On travaille ensemble depuis », affirme l’interprète de « Leve Kanpe », satisfaite de cette collaboration.

La paillette de Evazyon Mizik, Jo-J, fait le tour de la toile avec son dernier cover de Stand-Up de Cynthia Erivo. Une musique à  tendance révolutionnaire qui tombe à  point dans un contexte  où  tout est au point mort en Haïti. À noter  qu’avant  ce morceau à  succès, la jeune artiste, qui vient de souffler sa vingt-quatrième bougie, a déjà  figuré  sur cinq tracks dudit label.

« Je m’inspire de ma réalité, de ce je vis, de ce qui me traverse. Cela peut être de la tristesse, de la joie, de l’amour, de la révolution, de l’espoir…tout dépend de ce que la réalité  m’apporte », déclare la voix de « M rayirenmen ou », évoquant les différents thèmes qui animent sa musique. Si la majorité  des jeunes artistes cherchent la faveur de la foule pour goûter au succès, en revanche, Jo-J désire simplement que sa musique puisse atteindre l’âme de ceux qui l’écoutent. En ce sens, elle dit vouloir « être un modèle pour les jeunes qui ne veulent pas suivre la foule. »

En outre, « J’espère que ma musique va permettre aux jeunes qui envisagent une carrière dans n’importe quel domaine, de savoir qu’il n’y a pas qu’une seule voie, et qu’ils peuvent faire ce qui les passionne tout en restant eux-mêmes », avance Joana Joseph, membre de la fondation Toya et ambassadrice  de OCONFOR (Organisation des conseillers et formateurs pour l’accessibilité universelle et l’inclusion).

La voix prometteuse de Evazyon Mizik, savoure pour l’instant le succès de sa récente collaboration avec D-Fi, en attendant sa prochaine prestation sur le nouveau morceau de Stan, un autre virtuose du label. Un duo qui promet du lourd.

Statler LUCZAMA

luczstadler96@gmail.com

Laisser un commentaire