ven. Juil 1st, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Ansy Dérose, cette figure de proue de l’industrie musicale haïtienne !

4 min read

Qui d’entre nous n’a pas déjà bougé les hanches sur les rythmes tentants de « Nou Vle », la populaire chanson d’Ansy Dérose qui reflète sans l’ombre d’un doute ce qui se trame au plus profond de l’âme de chaque Haïtien ? Il est, en effet, difficile d’écouter les compositions et la voix d’Ansy sans entrer dans une sorte de fascination. Pendant plus de vingt ans de carrière, Ansy a laissé son empreinte d’or dans l’industrie musicale haïtienne !

Né le 3 juin 1934, à Port-au-Prince, Ansy Dérose est l’une des figures les plus marquantes de la musique haïtienne du XXe siècle. Architecte, poète, compositeur, chanteur et interprète, il était un artiste dans toutes les dimensions du terme. Il débuta sa carrière musicale à l’aube de sa vie sous la conduite d’Elizabeth Mahy, sa professeure de technique vocale. Ansy prenait un énorme plaisir à faire de la musique. Plus il grandissait, plus son amour pour le quatrième art faisait de même.

Le 23 novembre 1963, Ansy se rendit en Allemagne pour effectuer ses études. En partant pour l’Europe, il n’avait pas oublié d’emporter dans ses bagages sa passion pour la musique. Ainsi, désirant à tout prix se perfectionner dans le domaine de la musique, il s’inscrivit à l’École Supérieure de Musique (Musikhochschule) de Sarrebruck» où il excella. Son charisme et la maturité de sa voix lui valurent le premier prix d’un concours organisé  dans cette ville. Durant ce concours, il mit en valeur ses talents de compositeur et fit connaître les chansons traditionnelles d’Haïti.

Ansy gagna de nombreux prix par la suite à son retour sur le continent américain. Il fit montre de ses talents à Mexico en 1970, sur la scène du « Premier Festival mondial de la chanson ». Sur 70 pays représentés, il obtint la troisième place avec l’une de ses premières compositions « Maria ». Après cette victoire, le nom d’Ansy Dérose d’Haïti résonnait partout et il figurait en première page de plusieurs grands magazines internationaux. Avec lui, le rythme traditionnel haïtien était sur le devant de la scène !

Le jeune artiste ne s’arrêtait pas d’apprendre et de se perfectionner. Puis, il fit une rencontre qui allait donner une plus belle direction à sa carrière. En 1976, le destin plaça Yole Lédan sur son chemin, une magnifique femme au talent tout aussi grand, qui deviendra sa femme. Le couple mythique gagna d’emblée le cœur du public et, ensemble, ils accomplirent de grandes choses. Deux âmes-sœurs qui chantaient l’amour. Sur scène, Yole et Ansy faisaient des miracles.

Des milliers de gens se déplaçaient pour savourer cette harmonie parfaite. Cet amour dura évidemment jusqu’à la mort d’Ansy. Ensemble, ils ont eurent plusieurs collaborations musicales entre autres : « Anakaona », « Reine d’Haïti » en 1983, « Nou Vle » en 1987 qui est l’une des œuvres qui a connu le plus de succès, « Quand mon cœur bat la mesure » en 1989 et « Haïti Mélodie D’amour » en 1997. Le couple dont l’harmonie sur scène était incontestable a su gagner les cœurs des mélomanes d’hier et d’aujourd’hui.

Ansy Derose n’a que des disques d’or, disent les générations du XXe siècle. En effet, ses chansons ne sont jamais ordinaires. La plupart de ces dernières font partie de ses compositions et la poésie qui en émane leur donne une originalité sans failles. Chantant la beauté du pays, prêchant la solidarité, l’entraide et l’amour sous toutes ses formes, la poésie et le rythme typiquement local d’Ansy n’ont pas laissé indifférente la zone caraïbéenne. Son premier album : Ansy, sa Musique et sa Poésie en 1972, ainsi que les autres Quo Vadis Terra en 1974, et Merci en 1979 ont fait de lui l’immortel Ansy Dérose.

Durant sa carrière, il effectua aux côtés de sa bien-aimée des tournées sur tout le territoire national et à l’étranger. Des années 1990 à 1996, Ansy a produit plusieurs spectacles, ici autant qu’ailleurs. Parallèlement à sa carrière musicale, il continuait d’exercer sa carrière d’architecte-décorateur et construisit vers les années 1991 un atelier-école qui porte son nom. La jeune entreprise est spécialisée dans les activités de ferronnerie, d’ébénisterie et de formation de jeunes ouvriers.

Ansy était en outre très progressiste, il contribua avec Lionel Benjamin, Raoul Denis, Boulot Valcourt à la fondation de l’Association Nationale des Auteurs, Compositeurs et Interprètes de Musique ayant pour but d’instituer une société de droits d’auteur en Haïti. Il ne voulait pas quitter ce monde sans laisser sa trace dans ces domaines respectifs, en particulier dans le domaine musical haïtien, et c’est qu’il fit !

Avec plusieurs titres dans son répertoire, Ansy a brillé dans la musique, dans l’architecture et dans la peinture. Son art a  ravi plus d’un cœur ! Ce 3 juin aurait ramené les 88 ans du grand Ansy Dérose. Parti le 17 janvier 1998, il a succombé à un cancer du côlon. Durant sa vie, il a marqué plus d’une génération et aujourd’hui encore ses chansons animent notre quotidien.

Leyla Bath-Schéba Pierre louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire