dim. Nov 27th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Conflit Russe et Ukrainien : le gouvernement Haïtien opte pour une solution pacifique

3 min read

Ukrainian servicemen are seen at fighting positions at the military airbase Vasylkiv in the Kyiv region, Ukraine February 26, 2022. REUTERS/Maksim Levin

Face à l’invasion militaire de la Russie en Ukraine, beaucoup de réactions l’une plus défavorable que d’autre, ont fait surface. Haïti, à travers le ministère des Affaires étrangères et des Cultes, a pris position. En effet, dans une note adressée aux protagonistes, le gouvernement de la République se dit préoccuper par la situation de guerre en Ukraine et appelle à une solution pacifique.

Le dénouement est tombé: après plusieurs semaines de menaces, les troupes russes ont foulé le sol Ukrainien, pays avec qui la fédération Russe partage ses frontières. Le principal motif? La Russie a manifestement interdit à l’Ukraine d’intégrer l’Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN), alors que celle-ci a nourri pendant longtemps, l’envie de rejoindre cette alliance. Depuis, les réactions ne cessent de pleuvoir vis-à-vis de l’offensive Russe à l’Ukraine. La note du gouvernement Haïtien concernant cette guerre n’en est pas moins une.

Une bataille géopolitique et géostratégique

Géographiquement et historiquement la Russie et l’Ukraine entretiennent une relation de proximité. En effet, les deux pays qui sont en conflit aujourd’hui, partagent entre leur frontière et une histoire ensemble. Pourtant,  à présent, ils sont à couteaux tirés.

Si les pays occidentaux, depuis l’année 2008, ont fait la promesse d’intégrer l’Ukraine dans l’OTAN,  la Russie menée par Vladimir Poutine, ne voit pas de bon œil cette intégration. En effet,  pour l’ancienne gardienne de l’URSS, ce serait une menace si l’Ukraine intégrerait cette alliance militaire. Cela fragiliserait même la sécurité de la Russie.

Si depuis le 5 février 2022 la Russie a fait des démonstrations significatives à la frontière de l’Ukraine, en ayant déployé ses troupes, le 23 février l’une des plus grande puissances militaires au monde a envahi l’Ukraine comme on le doutait. À rappeler que, depuis l’année 2014 la Russie a annexé la région Ukrainienne « la Crimée » et que le 23 février 2022, elle a constaté l’indépendance de Donesk et de Luhansk.

Violation du principe de la souveraineté

La plupart des pays occidentaux, spécialement les États-Unis et la France sont contre l’invasion Russe en Ukraine. Le Président français, Emmanuel Macron, dans un Tweet dit condamner  cette invasion, alors que Joe Biden a annoncé que les États-Unis et leurs alliés étaient prêts à « sanctionner » la Russie. En effet,  l’offensive Russe est considérée comme  « une violation de la souveraineté ».

La préoccupation du gouvernement Haïtien

Dans une note signée par le Ministère des Affaires Etrangères, le 23 février 2022, le gouvernement Haïtien se dit préoccupé par la situation de guerre qui bat son plein en Ukraine. En effet, malgré les difficultés que vit la région Métropolitaine de Port-au-Prince (Guerre de gangs, Kidnapping, Assassinats) surtout, le gouvernement Haïtien ne se retient pas en ce qui a trait à sa position par rapport à la guerre en Ukraine.

Si d’un côté le gouvernement a demandé « aux parties concernées d’agir avec retenue et éviter de s’engager dans des actions susceptibles de déstabiliser la région, menacer la paix et affecter le commerce mondial »,  d’un autre côté, le gouvernement a exhorté les protagonistes à  trouver le chemin de la diplomatie « en faveur de la solution pacifique et au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale ». 

« La République d’Haïti réaffirme son attachement aux normes et principes du droit international et au respect de la charte des Nations Unies, seules Capables de garantir la paix et la sécurité mondiale », peut-on lire dans la déclaration du ministère des affaires étrangères et des Cultes.

À rappeler qu’historiquement, Haïti a l’habitude de faire des interventions aussi grandioses au niveau internationale. Lors de la seconde guerre mondiale, après l’attaque du Pearl Habor, le président Elie Lescot,  à l’époque, a courageusement déclaré la guerre à l’Allemagne, l’Italie et le Japon.

Jonas Reginaldy Y. Desroches

jonasdesroches@gmail.com

Laisser un commentaire