mar. Oct 26th, 2021

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Jean Baden Dubois prône l’inclusion financière dans les pays d’Amérique Latine et de la Caraïbe

4 min read

Dans une interview accordée à ‘’ News Room Blog’’, le Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH), Jean Baden Dubois a révélé  qu’environ la moitié de la population d’Amérique latine (âgée de 15 ans et plus) n’a pas accès aux produits financiers. Face à cette situation, selon M. Dubois, les leçons de la pandémie de COVID-19 peuvent être utilisées pour favoriser l’inclusion financière dans la région.

À travers la Banque de la République d’Haïti, le pays assure la présidence de l’Initiative d’inclusion financière de l’AFI pour l’Amérique latine et les Caraïbes (FILAC). En effet, le Gouverneur de la Banque Centrale, Jean Baden Dubois, est devenu automatiquement le Président de cette instance régionale. « J’assumerai les responsabilités en tant que Président – telles que la sensibilisation et la défense de la FILAC et de l’AFI auprès des pairs – tout en encourageant l’apprentissage par les pairs, car le partage d’idées et d’expériences est essentiel pour faire progresser l’inclusion financière », a promis Jean Baden Dubois.

Questionné sur les domaines politiques prioritaires pouvant renforcer l’inclusion financière dans la région caribéenne au cours des deux prochaines années, M. Dubois a fait savoir que l’inclusion financière numérique est un domaine politique prioritaire qui permettra des améliorations. « Avec la pandémie de COVID-19, le monde a pris conscience de l’urgence de s’appuyer sur des outils numériques financiers. Une étude menée par Mastercard et Americas Market Intelligence, par exemple, a révélé qu’environ 40 millions de personnes sont entrées dans le système financier par des moyens numériques entre avril et septembre 2020, rien qu’en Argentine, au Brésil et en Colombie», a souligné le numéro un de la Banque Centrale.

Par ailleurs, il a indiqué que les canaux numériques vont permettre d’ouvrir le marché à de nouveaux acteurs et encourageront une plus grande collaboration avec les entreprises de technologie financière, ce qui conduira à l’inclusion financière d’un plus grand nombre de personnes dans la région. « En fin de compte, la méthode d’intégration n’a pas d’importance. Ce qui compte vraiment, c’est d’inclure davantage de personnes dans le système financier, que ce soit par des moyens traditionnels ou non traditionnels », a déclaré  le patron de la BRH.

Des défis et des solutions

Selon Jean Baden Dubois, il existe de nombreux obstacles à une inclusion financière idéale dans la région ALC. Car, d’après lui, l’inclusion financière étant très complexe, il n’est pas facile de créer un environnement. « Premièrement, l’amélioration de l’accès à l’identification formelle facilitera l’intégration dans le système bancaire et permettra à un plus grand nombre de personnes de posséder un compte bancaire. En complément, l’éducation financière et la littératie financière permettront aux titulaires de comptes de prendre de meilleures décisions financières », a déclaré  M. Dubois, précisant que les réglementations strictes sur la protection des consommateurs rendront plus attrayantes pour les gens l’ouverture et l’utilisation de services et de produits financiers.

«De nombreux éléments-clés de l’inclusion financière sont étroitement liés. C’est la raison pour laquelle je dis toujours que l’inclusion financière est un processus constant, où nous avons besoin à la fois du public et du privé impliqués pour relever les défis », a ajouté le Gouverneur.

Covid-19: les leçons enseignées au secteur financier sur la durabilité

Au cours de l’interview, Jean Baden Dubois a abordé certains points concernant les leçons qui peuvent être retenues de la COVID-19 et appliquées au secteur financier dans la région caribéenne. «De toutes les crises, de précieuses leçons peuvent être tirées. La COVID-19 a révélé la nécessité de travailler pour une économie plus égalitaire et un système financier durable. Cela peut sembler difficile, mais c’est à nous de résoudre l’équation et de concilier nos exigences sociales avec l’importance du maintien de la biodiversité », a répondu Jean Baden Dubois.

Il est donc important de mettre en place, selon M. Dubois, des cadres d’évaluation qui prennent en compte plus que les seuls aspects financiers – tels que la rentabilité.

Par ailleurs, Jean Baden Dubois a indiqué qu’il est important d’avoir une réglementation financière qui puisse favoriser le financement de projets réellement éco-responsables et durables. « Nous sommes conscients des difficultés qui existent pour rapprocher ces aspects, mais c’est le seul moyen de soutenir les Objectifs du Développement Durable (ODD), de vivre sereinement et de diminuer le déséquilibre de nos économies. »

Il importe de rappeler qu’au cours du mois de mai le Comité de Coordination de l’Inclusion Financière d’Haïti, en collaboration avec la BRH a lancé un forum dédié aux femmes rurales qui a conduit à la création d’un groupe de travail sur le genre et à l’identification de points focaux genre dans chaque département des ministères publics.  « Je soutiens fortement les activités qui favorisent l’inclusion financière  Mon rôle, en tant que Président de la FILAC, est de défendre des politiques qui puissent combler l’écart entre les sexes en matière d’inclusion financière de sept pour cent dans la région ALC», a conclu M. Dubois.

Cluford Dubois

Laisser un commentaire