lun. Mai 20th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Kidnappings et assassinats de policiers, l’insécurité redouble en ce début 2023

3 min read

Déjà 13 policiers assassinés  jusqu’au 25 janvier 2023, contre un peu plus d’une cinquantaine au cours de l’année 2022. Avec des actes de kidnapping qui se multiplient, l’activité criminelle organisée repart à la hausse. La PNH semble être dépassée et est dans le viseur des malfrats.

Après les assassinats de deux policiers à Carrefour-Feuilles dans la commune de Port-au-Prince le 10 janvier, et de quatre autres à Pétion-Ville lors d’un guet-apens des bandits locaux, ce sont six autres âmes de l’institution policière qui sont tombées sous les balles assassines ce  25 janvier dans le Bas-Artibonite, dans la Région Nord du pays, dans la commune de Liancourt. Dans la soirée du 25 janvier, une note signée du Directeur Général de la Police Nationale rappelle aux autorités policières que l’institution est « en état d’alerte maximale et en mode opération », jusqu’à nouvel ordre.

Cette quatrième semaine du mois de janvier 2023 a été sévère pour la population haïtienne, livrée à elle-même face au kidnapping. Le  21 janvier, un couple originaire des Cayes, dans le Sud du pays, Mercier Mike-Aurel et Sadcha Clerger, a été kidnappé à Delmas 31. Le 22, deux ressortissants cubains, chauffeurs affectés à la brigade médicale cubaine d’Haïti et du Venezuela, ont été enlevés. Le 23, ce fut le tour à l’entraineure de football de jeunes, Chériza Orza, qui a été kidnappée au Bicentenaire de Port-au-Prince.  Et le 24, l’historien Pierre Buteau, historien, professeur d’histoires à l’Université Quisqueya et ex-Ministre de la Justice, a été enlevé chez lui à Thomassin 32.

L’insécurité et ses chiffres

Dans sa présentation par-devant le Conseil de Sécurité de l’ONU ce mardi 24 Janvier, la Cheffe du BINUH et Représentante Spéciale du Secrétaire Général de l’ONU en Haïti,  Helen La Lime, a rappelé le degré d’insécurité auquel fait face le pays qui a longtemps dépassé le seuil de l’inacceptable. « En 2022, 1359 kidnappings ont été enregistrés, plus du double de 2021, une moyenne de 4 par jour. Les meurtres ont également augmenté d’un tiers en un an, avec un total de 2 183 », a-t-elle déclaré.

Dans son rapport au Secrétaire Général de l’ONU du 17 janvier 2023, la cheffe du BINUH a rappelé l’augmentation constante des crimes graves et des problèmes liés aux bandes organisées. « En 2022, le nombre d’homicides signalés a augmenté de 35,2 % par rapport à l’année dernière, 2183 victimes (dont 163 femmes et 22 filles) ayant été recensées, contre 1615 (dont 93 femmes et 19 filles) en 2021. La proportion des homicides enregistrés dans le département de l’Ouest, où la criminalité liée aux bandes est la plus répandue, était de 81,6 % », lit-on dans son rapport.

« Les enlèvements ont également continué d’augmenter, pour afficher une hausse de 104,7 %. Selon la police, ceux-ci ont fait 1359 victimes (dont 294 femmes et 23 filles) en 2022, contre 664 en 2021 ».

Une police en sous-effectif

La Police Nationale d’Haïti est en sous-effectif, estime Mme La Lime. Au 31 décembre 2022, elle comptait 14 861 agents, dont 1740 femmes, soit 11,7 %, selon ce rapport au Secrétaire Général de l’ONU. « Les taux élevés de désertion, les suspensions temporaires dans l’attente d’enquêtes administratives et les autres absences se traduisent par un effectif opérationnel approchant les 13 500 personnes, dont environ 9 700 sont disponibles pour le service actif ».

Le manque de personnel a été en partie compensé par la remise des diplômes, le 23 décembre, aux élèves de la trente-deuxième promotion de l’Académie Nationale de Police, soit 714 nouveaux agents de police, dont 174 femmes, selon le BINUH. « Si l’on compte les nouveaux agents, le ratio police/population a légèrement augmenté pour atteindre 1,2 agents pour 1 000 habitants, mais reste inférieur à la norme recommandée par l’ONU de 2,2 agents pour 1 000 habitants », précise Helen La Lime dans son rapport.

Clovesky André-Gérald PIERRE

cloveskypierre1@gmail.com

Laisser un commentaire