dim. Fév 5th, 2023

Le Quotidien News

L'actualité en continue

L’amoureux du jazz, Stanley Péan, nommé au conseil d’administration du « Conseil des arts » de Montréal!

4 min read

Le journaliste, chroniqueur et écrivain haïtien, Stanley Péan siège désormais au conseil d’administration du Conseil des arts de Montréal. Le romancier et imminente figure des médias est à présent, aux côtés de 21 membres bénévoles issus majoritairement du milieu culturel qui font partie du « Conseil des arts » de Montréal. La confirmation de la nouvelle a eu lieu le lundi 16 janvier 2023.

C’est par les organes du Président du conseil, Ben Marc Diendéré et de la responsable de la culture et du patrimoine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Ericka Alneus, que l’information a été confirmée le 16 janvier dernier. Le Conseil des arts de Montréal, organisme public dédié aux travailleurs d’arts évoluant dans divers domaines comme les arts du cirque, les arts numériques, les arts visuels, les domaines du cinéma et de la vidéo, de la danse, de la littérature, de la musique, des nouvelles pratiques artistiques et du théâtre, ouvre chaleureusement ses portes pour accueillir Stanley Péan en tant que membre à part entière.

« Je suis très heureuse d’annoncer la nomination de Stanley Péan au conseil d’administration du Conseil des arts de Montréal. Son expérience du milieu des arts et de la culture ainsi que sa vision seront un apport précieux pour guider les travaux du Conseil », déclare Ericka Alneus dans ses propos de bienvenue. Plus tard, le Président du conseil, Ben Marc Diendéré s’est exprimé comme suit: « Quel privilège d’accueillir Stanley Péan au sein du conseil d’administration du Conseil des arts de Montréal. […] Avec sa riche expérience et sa fine connaissance de plusieurs disciplines, je suis convaincu qu’il sera un grand allié du Conseil et particulièrement du milieu de la littérature qu’il représentera ».

Qui est Stanley Péan?

Stanley Péan est un artiste prolifique, qui d’ailleurs, a embrassé plusieurs domaines. M. Péan s’est démarqué des autres artistes et créateurs de son temps, en s’impliquant dans des travaux artistiques, à différents niveaux, durant sa carrière. Très connu sur la scène artistique, que ce soit au Canada ou en Haïti, Stanley Péan porte l’écharpe de romancier, nouvelliste, scénariste, animateur de radio ou encore de journaliste. Son palmarès artistique est très riche et ses œuvres sont particulièrement appréciées par le public francophone.

Ayant vu le jour dans la capitale haïtienne, en mars 1966, Stanley Péan n’a pourtant pas grandi à Port-au-Prince, mais à Jonquière, au Québec où ses parents ont émigré l’année même de sa naissance. Suivant les pas de son ancêtre, le poète Oswald Durand, il s’attache très tôt à la littérature, à la seule différence que ses domaines de référence sont le roman et la nouvelle. Commentateur littéraire pendant plusieurs années, notamment de 1997 à 2002, il a commencé à se faire un nom dans les cercles littéraires à Montréal. Son impartialité lui a garanti le respect de beaucoup mais aussi d’une certaine mesure des critiques négatives pour sa sévérité.

Sa carrière en tant que journaliste et homme de radio est un apport incommensurable au développement des cultures canadienne et haïtienne. Il a collaboré à plusieurs revues, magazines et journaux durant sa carrière. Sur les ondes de Radio-Canada, de 2001 à 2004, il anime le magazine littéraire Bouquinville. Beaucoup plus connu comme étant la voix du jazz, Stanley Péan anime depuis 2004 des émissions consacrées au jazz sur les ondes de Radio-Canada, dans Espace-Musical. Ses émissions « Quand le jazz est là » et « La Boîte de Jazz » compte des milliers d’écoutes à travers la communauté francophone.

Pour sa littérature, Stanley Péan se passe de présentation. Dès les années 80, il commence à publier des recueils de nouvelles collectives et ses œuvres sont bien accueillies par la critique. Son premier roman, « Le tumulte de mon sang », paru en 1991, est récompensé par le prix de la BCP du Saguenay Lac Saint-Jean, l’année suivante. Ensuite, il a publié une myriade d’autres œuvres littéraires pour le public adolescent et a été lauréat de plusieurs autres prix littéraires. Ses œuvres les plus populaires en Haïti sont entre autres,  le thriller « Zombi Blues » paru en 1996, « Bizango » en 2011, « Toute la ville en jazz » en 1999, « Taximan » en 2004, « Jazzman : chroniques autour d’une passion » en 2006.

Le quinquagénaire continue sa belle carrière de la plus belle des manières. Ses œuvres sont une référence artistique incontestable pour toute la communauté francophone. Que ce soit à travers sa littérature, ses compositions musicales ou sa carrière à la radio, Stanley Péan contribue grandement au développement de la culture francophone. Sa carrière bien remplie, ses émissions à la fois divertissantes et instructives font de lui une figure emblématique du monde culturel. Sa nomination au Conseil des arts de Montréal est une nouvelle opportunité pour Stanley Péan de lever très haut l’étendard de la culture !

Leyla Bath-Schéba Pierre Louispleyla78@gmail.com 

Laisser un commentaire