dim. Août 14th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Lancement par l’OIF du prix du jeune journaliste en Haïti

4 min read

hand holding microphone over yellow background, panoramic mock up image

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a lancé, ce mardi 5 juillet dans ses locaux,la 8e édition du prix du jeune journaliste. Le thème présenté pour cette année est : « L’insécurité et ses conséquences sur la société ou l’économie en Haïti ». Les inscriptions prendront fin le 6 août.

La Représentation de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour les pays de la Caraïbe et de l’Amérique latine lance un appel à concourir aux journalistes haïtiens résidant dans le pays et âgés de 18 à 35 ans pour remporter le Prix du jeune journaliste en Haïti. Pour cette 8e édition, les organisateurs invitent les journalistes à produire des travaux originaux sur la problématique de l’insécurité et ses conséquences sur la société ou, en particulier, sur l’économie haïtienne.

Le « Prix du jeune journaliste en Haïti » est un concours qui comporte trois catégories : presse écrite (presse en ligne comprise), radiophonique et audiovisuelle. Plusieurs représentants du secteur de la culture tels la ministre de la Culture et de la Communication, Emmelie Prophète Milcé ; le directeur de la Direction Nationale du Livre, Jean Emmanuel Jacquet ; le représentant de l’Ambassade de Suisse en Haïti, Fabrizio Poretti ; l’Adjoint du représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population, Judicaël Elidje et le Représentant régional de l’OIF pour la Caraïbe et l’Amérique Latine, Emmanuel Adjovi, ainsi que des personnalités de la presse et d’anciens lauréats étaient présents pour ce lancement.

La ministre de la Culture et de la Communication  Mme Milcé a dans sa présentation mis l’accent sur la longévité et la régularité de ce concours qui a survécu à toutes les difficultés auxquelles le pays fait face depuis 2014 jusqu’à nos jours. Elle a encouragé les jeunes journalistes à s’inscrire et à trouver le meilleur angle possible pour aborder la thématique. Elle leur a proposé de s’adapter aux nouveaux enjeux et aux défis posés par les moyens actuels et désormais courants de positionnement de leur média et de diffusion de l’information.

Fabrizio Poretti, Chargé d’affaires de l’ambassade de Suisse en Haïti, a également salué la pertinence du thème du concours cette année. Tout en félicitant l’OIF pour avoir su pérenniser le concours, Poretti croit que le Prix du jeune journaliste en Haïti est devenu aujourd’hui un concours de renom. « La régularité et le sérieux qui entourent l’organisation de ce concours le placent dans une position de choix auprès des autres compétitions journalistiques de renom dans l’espace francophone et qui encouragent les journalistes », a-t-il précisé.

Renouvelant l’appui de l’ambassade de Suisse à l’OIF en vue d’encourager une production journalistique de bonne facture dans le pays, il a poursuivi son allocution en disant : « Nous sommes convaincus que les intéressés vont faire appel aux impératifs du journalisme avec le professionnalisme et la responsabilité dont ils savent faire montre dans leur quotidien »

Le Représentant régional de l’OIF pour la Caraïbe et l’Amérique latine, Emmanuel Adjovi a centré son allocution sur les retombées des sept dernières éditions du concours. « Les sept dernières éditions du Prix du jeune journaliste en Haïti, dit-il, ont permis à plusieurs jeunes professionnels de vivre des expériences stimulantes  en termes d’acquisition de connaissances et de rencontres humaines. Les différents stages aussi bien en Haïti qu’à l’étranger, ont permis à ces lauréats de s’ouvrir à d’autres horizons et de partager leurs expériences avec des jeunes d’autres pays et tout cela a généré un sentiment d’appartenance au monde ». Il les a invités à visiter le site jeunesse.francophonie.org pour accéder à toutes les informations sur le concours.

L’Organisation Internationale de la Francophonie organise cette 8e édition du concours du « Prix du jeune journaliste en Haïti », en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication (MCC), La Direction Nationale du Livre (DNL), les Ambassades du Canada, de France, de Suisse, l’Institut français en Haïti (IFH), l’UNESCO, le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), TV5MONDE, Le Monde Diplomatique, Radio France Internationale (RFI), le Réseau des Blogueurs d’Haïti (RBH), l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH), la Radiotélévision Kiskeya, le Centre Pen Haïti, Goéland agence de voyage et le quotidien Le National.

La cérémonie de lancement de la 8e édition de ce concours a été clôturée par une représentation, « Requiem, Sang, Sangsue » de la compagnie de théâtre PaltoVanyan à la demande de la Ministre de la Culture, à travers un spectacle englobant chants, danses folkloriques, pièces de théâtre rappelant les pratiques du vaudou comme éléments culturels.

Geneviève Fleury

Genevievef359@gmail.com

Laisser un commentaire