ven. Juil 1st, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

«Le gouvernement travaille d’arrache-pied pour améliorer la situation sécuritaire du pays en vue de la tenue des élections», dixit Ariel Henry

3 min read

 À l’occasion de la commémoration du 219e anniversaire du bicolore haïtien en date du 18 mai 2022 à l’Arcahaie, le Premier Ministre haïtien, Ariel Henry, a fait savoir, lors de son discours de circonstance, que le gouvernement travaille d’arrache-pied pour améliorer la situation sécuritaire du pays pour que la population puisse choisir ses représentants à travers de bonnes élections.

Ce 18 mai 2022 a ramené la commémoration du 219e anniversaire du bicolore haïtien sur le devant de la scène. Et comme c’est le cas presque chaque année, une cérémonie officielle s’est tenue en présence des autorités de l’État et des ambassadeurs de certains pays étrangers à l’Arcahaie. « En ce 18 mai, nous sommes venus recueillir, nous remémorer la grandeur d’âme, l’esprit collectif, le sens du sacrifice de ces femmes et de ces hommes qui nous ont légué cette terre de liberté», a déclaré le Premier Ministre Ariel Henry.

Symbolisant en principe l’unité et le vivre-ensemble, ce bicolore est pourtant marqué, surtout ces deux dernières années, uniquement par  des maux : l’indifférence des autorités face au phénomène de l’insécurité et aux cas d’enlèvements, la dépréciation de la Gourde par rapport au Dollar américain, la rareté du carburant, le vide institutionnel dans certaines institutions étatiques comme le Parlement et ce, à cause du retard enregistré dans l’organisation des élections en Haïti. Cependant, selon le chef de la Primature, il faut d’abord améliorer la situation sécuritaire.

« Le gouvernement travaille d’arrache-pied pour améliorer la situation sécuritaire du pays pour que la population puisse choisir ses représentants dans de bonnes élections», a-t-il dit en soulignant que «c’est par ce moyen que le pays trouvera sa stabilité, laquelle lui permettra de créer des opportunités d’investissements pour pouvoir créer des emplois et parallèlement lutter contre la cherté de la vie».

«Notre Drapeau, fruit d’un consensus national, doit nous inspirer afin de retrouver cet esprit unitaire, indispensable pour la survie de la Nation. Nous devons bannir autour de nous les divisions qui nous rongent et minent la stabilité de notre pays», a-t-il martelé en ajoutant qu’«il est impératif de renforcer le cadre de dialogue permanent, institutionnel, inclusif entre nous, Haïtiens, en vue de partager les idéaux du vivre-ensemble, du bien commun, de l’amour pour cette terre qui nous est si chère et que nous avons le devoir de reconstruire ensemble».

En ce 18 mai qui est aussi la Fête de l’Université, M. Henry s’est exprimé ainsi : « En tant que réserve de matière grise, appelée à alimenter la réflexion, l’université doit pouvoir jouer son rôle de catalyseur de développement et de dépositaire des idéaux et des valeurs citoyennes pour la refondation de la patrie commune».  « Le Drapeau est le symbole de l’unité. Il doit nous permettre d’être solidaires les uns envers les autres […] Nous avons un seul Drapeau. Il est bleu et rouge. Nous avons un seul pays : Haïti Chérie», a-t-il rappelé.

L’insécurité bat son plein dans diverses régions en Haïti. Les bandes armées s’affrontent  souvent au quotidien. Ici, à Port-au-Prince, selon plus d’un, la violence est à son paroxysme. En dépit de cette situation désastreuse, alarmante et inhumaine dans laquelle se trouve le pays, le Chef du gouvernement a demandé à la population de garder son calme. « Dans ce combat avec les gangs armés, la victoire sera à nous. Peuple haïtien, vous ne devez pas être apeuré», rassure-t-il.

Jackson Junior Rinvil

Laisser un commentaire