ven. Avr 12th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Le MENFP mise sur la collecte de données dans le milieu éducatif pour une meilleure gouvernance du système

3 min read

Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) entend avoir des données concrètes concernant les apprenants, les enseignants, les établissements scolaires, et les personnels administratifs de toutes les institutions publiques et privées qui fonctionnent dans le pays. Ainsi, il a lancé le 30 janvier dernier, à l’hôtel Karibe,  un atelier de cinq jours en vue de mettre l’accent sur l’importance de la collecte de données dans le milieu éducatif local.

Le titulaire du MENFP Nesmy Manigat assisté par la coordination générale du pôle a tenu à entretenir des cadres du système éducatif sur la nécessité de la disponibilité, de la bonne gérance et de l’utilisation de toutes les données relatives à la sphère éducative. Durant ces cinq jours, le MENFP a réuni autour d’une table, les représentants des dix Directions Départementales d’Éducation (DDE) autour de la mise en œuvre du plan décennal d’éducation et de formation (PDEF/2020-2030).

Selon le bureau de communication du MENFP, cet atelier a pour objectif de faciliter la prise des décisions dans le milieu éducatif en s’assurant de l’inclusivité de toutes les institutions scolaires et professionnelles du pays. « De manière plus spécifique, il s’agit de permettre aux participants de s’approprier les paramètres de la nouvelle stratégie de collecte de données adoptées en mai 2021 et d’être bien imbus des prochaines stratégies pour la réalisation de la collecte permanente et du recensement scolaire 2023, d’analyser, à partir des données collectées, l’état d’avancement du processus de distribution du Livre scolaire unique en créole haïtien », souligne entres autres le MENFP.

Dans une perspective technique, l’implication du Système d’Information sur la Gestion de l’Éducation (SIGE) du ministère est primordiale pour assurer l’exactitude des données collectées. Ainsi, SIGE permettra de disposer des données concrètes concernant les apprenants, les enseignants, les établissements scolaires, et les personnels administratifs de toutes les institutions publiques et privées qui fonctionnent, à travers le pays, sous la tutelle du Ministère de l’Education nationale. Cette démarche est appuyée par la Banque Mondiale à travers le projet PROMESSE (Promoting a More Equitable, Sustainable and Safer Education).

Plusieurs cadres et collaborateurs se sont exprimés sur l’importance de cette collecte de données, notamment dans la planification efficace des plans budgétaires bénéfiques à l’institution nationale. Elle est d’autant plus importante dans le cadre des contrôles routiniers qui concernent particulièrement les établissements privés, relatifs au permis de fonctionner,  permis de diriger pour les directeurs d’école et permis provisoire d’enseigner (PPE) pour les enseignants. Ajouter à cela, cette collecte de données facilitera les services en ligne, à savoir les inscriptions de candidats aux examens d’État, la délivrance des certificats et relevés de notes, selon le responsable du Bureau National des Examens d’État (BUNEXE).

À travers le pays, les campagnes de recensement dans divers domaines s’avèrent plus difficiles à cause de la situation sécuritaire du pays. Cependant, le Ministre Manigat affirme qu’il n’y a pas d’autres choix sinon que de mobiliser toutes les ressources nécessaires et disponibles pour la réussite de ce projet. « Il y a l’urgence de la transformation de l’éducation du pays. Il est absolument nécessaire de renforcer la capacité du MENFP à disposer d’outils fiables pour prendre des décisions devant permettre une gouvernance plus efficace du système éducatif », soutient ce dernier.

Il faut souligner que les nombreuses réformes prévues quelques mois précédant l’ouverture de l’année académique 2022-2023, peinent encore à être mises en œuvre. La situation d’instabilité persistante et d’incertitude totale que connaît le pays depuis des années constituent des facteurs qui handicapent le système éducatif. Malgré les importantes réunions, les beaux discours et les millions dépensés dans le système éducatif, aujourd’hui, l’éducation n’est toujours pas effective et égalitaire en Haïti.

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire