ven. Juil 1st, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Le Real Madrid est champion d’Espagne

2 min read

Le Real Madrid retrouve les sommets de la Liga ! Après deux années de disette et autant de sacres barcelonais (2018, 2019) et un début de saison 2019-20 cahin-caha, marqué par de nombreuses blessures, l’escouade de Zinedine Zidane a mis les bouchées doubles après la pause forcée due au coronavirus.

Neuf victoires de rang en neuf matches depuis la reprise, avant d’affronter Villarreal ce jeudi, lors de la 37e journée. Le tout pendant que le Barça toussait de son côté. Assez pour inverser la tendance en tête du championnat, et remporter un 34e sacre ce jeudi. Avec quatre longueurs d’avance au classement avant la partie et une différence de buts positive dans les confrontations directes, le Real était assuré de distancer définitivement son rival catalan avec une victoire, ou si le Barça ne gagnait pas face à Osasuna. Et le Real a gagné, encore (2-1). Grâce à Karim Benzema, encore. Doublé pour le Français, incontestable joueur de la saison en Liga. D’ailleurs, le Barça s’est incliné face à Osasuna dans le même temps, au Camp Nou (1-2).

Le Real comme le Bayern et Liverpool


Le Real Madrid rejoint ainsi le Bayern Munich et Liverpool parmi champions des ligues européennes majeures, dans cette saison 2019-20 si particulière, si singulière. Le Paris Saint-Germain avait aussi été sacré en France, même si la saison de Ligue 1 n’a pas été à son terme. Mercredi, le FC Porto a décroché le titre de champion du Portugal. Reste l’Italie, avec la Juventus Turin qui dispose d’une confortable avance au classement de la Serie A à cinq journées de la fin.

Rapidement maître du ballon, le club madrilène n’a pas essuyé le moindre tir cadré lors des 45 premières minutes. Et après une poignée d’escarmouches castillanes, dont une lourde frappe signée Modric de loin (16e), c’est l’inévitable Benzema qui faisait parler la poudre entre les jambes d’Asenjo (1-0, 29e). 20e but en Liga cette saison pour l’ex-Lyonnais. Javi Calleja cherchait la bonne formule pour relancer un terne Sous-Marin jaune en seconde période, en vain. Sans forcer son talent, le Real faisait le nécessaire. Et c’est sur un penalty provoqué par Ramos que la Casa Blanca tuait le suspense. Penalty généreux et à retirer, transformé par Benzema (2-0, 77e). Fin de l’histoire ? On pouvait le croire, d’autant que Kroos était près du 3-0, avec une frappe lointaine repoussée par la barre (82e). Mais Villarreal réduisait le score sur une tête de Iborra qui lobait Courtois (2-1, 84e) et était tout proche du 2-2 (88e, 90+2, 90+3). On en restait là (2-1).

Laisser un commentaire