ven. Avr 12th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Le torchon brûle déjà au sein du Conseil présidentiel arbitré par la CARICOM !

3 min read

Si les différentes structures politiques désignées par la Communauté de la Caraïbe (CARICOM) ont déjà envoyé leurs représentants devant siéger au niveau du Conseil présidentiel, certains membres dudit conseil se lancent dans une guerre pour obtenir la Présidence du Conseil. D’autres, par ailleurs, se battent pour obtenir le droit de vote alors qu’il a été clairement dit que les observateurs n’auront pas droit de vote au sein du Conseil.

Alors que le pays est au bord du gouffre,  les acteurs politiques continuent de s’entredéchirer au détriment des intérêts de la population. C’est comme s’ils n’avaient aucun sens de l’urgence. À preuve, même en faisant partie du Conseil présidentiel pour une nouvelle transition, ils n’arrivent toujours pas à se dépasser pour le bien-être du pays. La région métropolitaine de Port-au-Prince est à feu et à sang. Les indicateurs économiques sont au rouge. Les bureaux des infrastructures publiques sont fermés. Et cette situation fait craindre le pire.

Alors qu’ils se sont réunis sous la médiation de la Caricom ce samedi 23 mars 2024, les membres du Conseil présidentiel n’ont  cependant pas réussi à surmonter leurs divergences. Et comme d’habitude, ils ne proposent aucun compromis. Cette situation laisse planer une  certaine incertitude quant aux négociations devant aboutir à la formation d’un gouvernement à la tête du pays.

La stratégie du représentant du REN !

Alors que tout était clair préalablement en ce qui concerne la désignation des observateurs, le représentant du REN, René Jean Jumeau de son côté, a menacé de se retirer du processus s’il n’obtient pas le droit de vote au sein du Conseil présidentiel. Par ailleurs, lors de la rencontre tenue ce samedi entre les acteurs désignés, la majorité s’est mise d’accord sur le fait que les observateurs ne pouvaient pas voter. Cependant, lors d’une rencontre précédente avec la CARICOM, René Jean Jumeau avait insisté sur son statut de membre votant, demandant même à être remplacé par un représentant du parti Pitit Dessalines. Toutefois, il importe de préciser que la CARICOM a rejeté cette demande.

Le conseil présidentiel dans l’impasse

Une rencontre qui devait se tenir entre la CARICOM et les parties prenantes de la crise ce samedi dans l’après-midi a été reportée au lundi 25 mars 2024. À en croire différentes sources,  la lutte pour la Présidence du Conseil présidentiel, la question du droit de vote, sont les véritables points de désaccord entre les membres désignés.

Il est à rappeler que toutes les structures ont déjà transmis le nom de leur représentant à la CARICOM. À cet effet, les noms suivants feront partie du Conseil devant siéger à la tête du pays : Pitit Dessalines, Emmanuel VERTILAIRE ; RED/ EDE/Compromis historique, Dominique DUPUY ; Laurent ST-CYR, Secteur Privé ; Lesly VOLTAIRE, LAVALAS ; Louis Gérald GILLES, Accord du 21 décembre ; Edgard LEBLANC FILS, Collectif 30 janvier ; Fritz Alphonse JEAN, Accord Montana ; René Jean JUMEAU, REN; Frinel Joseph, société civile.

Jackson Junior RINVIL

rjacksonjunior@yahoo.fr

Laisser un commentaire