ven. Juil 1st, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Les conditions naturelles et humaines sont à la fois des atouts et des inconvénients pour l’économie Chinoise

3 min read

La Chine est considérée comme la première économie mondiale, les ressources naturelles et humaines sont à la fois des avantages et des inconvénients.


Avec une superficie de 9 596 961 km2, la Chine couvre 7 % de la surface de la terre et ¼ de l’Asie. Elle s’étend 4 500 km d’Est en Ouest et 4 500 km du nord au sud. Cette immensité peut être facteur de puissance de richesse et de sécurité ; mais c’est surtout la population qui fait la force de ce pays. En quoi peut-on dire que les conditions naturelles et humaines sont à la fois des atouts et des inconvénients pour l’économie chinoise ?La nature parfois capricieuse, les foules tour à tour obstacles et avantage seront-elles suffisamment maîtrisées pour faire de la chaine une grande puissance économique ?

Développement

                   
En effet, le développement économique de la Chine a bénéficié des conditions naturelles et humaines favorables. L’immensité de l’espace chinois offre des avantages certains pour l’épanouissement de l’agriculture et de l’industrie. Cette immensité a entrainé une diversité des climats d’où une diversification.

De grands fleuves tels que le Gyang-Tse et le huanghé a favorisé l’approvisionnement énergétique et la navigation (hydro-électricité, la pêche, l’irrigation). L’activité portuaire est devenue favorable par la présence de façade maritime. Le décollage industriel de la Chine a été rendu possible par l’abondance des ressources énergétiques et minières. Le pays est aujourd’hui le 1er producteur de houille avec 885 millions de tonnes en 1992. Les réserves sont très importantes et totalisées principalement en Mandchourie, dans le bassin rouge du Sichuan dans le golf du Tchekli et dans le Yémen. Le sous-sol recèle également du pétrole et du gaz naturel. Les potentialités naturelles sont très importantes : la Chine est déjà 1er producteur mondial d’Antimoine 11 millions de tonnes, de Tungstène. Elle exploite également du minerai de fer dont elle détient le 3e rang mondial (23 milliards de tonnes). Sa production d’acier occupe le 4e rang. Le pays est aujourd’hui 8e producteur aluminium avec 715 millions de tonnes.


D’autres gisements sont aussi exploités notamment : le fer, le cuir, le plomb, le zinc
exploités notamment : le fer, le cuir, le plomb, le zinc. Au total la Chine pourrait se targuer d’une relative autonomie d’approvisionnement en ressources minières et énergétiques, ce qui constitue un atout incontestable pour une grande puissance industrielle. Le chiffre de la population Chinoise 1 milliard 300 millions d’habitants offre à l’industrie et à l’agriculture de fortes disponibilités quantitatives de main d’œuvre. Cette population est et on ne peut plus être dynamique. L’économie est stimulée par un immense marché intérieur de consommation. La Chine a su se doter d’un encadrement technique adéquat ; elle a montré qu’elle était capable de maitriser les techniques les plus délicates. C’est sur sa technologie propre qu’elle a fabriqué sa bombe, ses fusées.

Le pays a aussi sollicité les nouvelles technologies de l’occident pour accélérer le processus d’industrialisation. En somme, on peut dire que la Chine a tenté une expérience originale de développement qui lui a souris. Mais la nature chinoise n’est toujours clémente : elle est capricieuse (récoltes souvent aléatoires) Le pays est très souvent sujet à des calamités naturelles.

La configuration orographique (relief) limite l’espace aménageable, le pays est montagneux à 86 %. Sur le plan humain nourrir une fourmilière humaine n’est pas chose aisée. L’adéquation entre le taux de natalité et celui de mortalité tel est le défi que le gouvernement chinois tente de lever.

La croissance 0 en l’an 2000, voilà l’objectif du gouvernement chinois. L’orientation socialiste des 1ères heures de la révolution uniquement calquée sur le modèle Soviétique a fait que la technologie chinoise est restée longtemps.


Malgré une nature qui n’a pas toujours été hospitalière, la chine a pu se hisser au rang des grandes puissances économiques. L’expérience chinoise de développement interpelle les pays du tiers monde

Me. Gary CASIMIR,

journaliste, avocat spécialiste du droit international

Laisser un commentaire