mer. Mai 25th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Les larbins de la république des miettes

4 min read

Les prouesses de ceux qui se réclament garant de l’ordre et le respect de provisions légales et démocratiques sont héroïques. L’aisance du verbe et la maîtrise de l’art oratoire avec lesquelles ils défendent les conquêtes frauduleuses dites « Constitutionnelles » nous laissent sans dires. Leurs bravoures dans la bataille pour le maintien du statu quo et leur éloquence dans les chocs des idées et opinions sont tout aussi louables. 



Part contre, si nous nous interrogeons sur les bonnes raisons, les mobiles de leurs positions nous saurons à quel prix sont-ils aussi dynamique et proactifs dans toutes les tous les débats, toutes les échanges et d’ébats sur les réseaux sociaux en vue de défendre la bonne marche du système avec bien sûre leur fameux slogan *« kite peyi m mache »* et nous serions muets et éberlués. Ainsi, nous avons déduits que nous nous  sommes entourés de fauves mal vêtu, des vautours et de larbins qui défendent des miettes. 

Ils sont arrogants et audacieux. La république est leur, car ils défendent des miettes. Des miettes et des miettes a n’en plus finir qui finiront par devenir certainement de grandes fortunes sur fond de corruption, de blanchiment, d’escroquerie et de détournements de fonds publiques. 

Ces larbins disons-nous, ces femmes et hommes serviles, ces domestiques et *«souflantchous»* en état d’altération de conscience et de paranoïa du pouvoir en voulant garder leur zone de certitude. Quelle zone de certitude s’il vous plait? Un plat chaut dans un polyéthylène toxique (asyèt plastik/ fwom/ anbwate,..), des zagribailles  de poulets infestes empoisonnes de substances chimiques.



Ces larbins disons-nous, ces sbires, ces mercenaires, ces *« bandi legal »* qui n’hésitent pas une seconde a exploser, décerveler et griller la crane de l’autre par simple opposition d’opinions ou de position ou se dit indigne de la situation actuelle du pays et des conditions de vie de la population. Ils sont toujours prêts à tout, *« en condition 2 »*, car ils assurent la réception de quelques billets frappes à l’effigie d’Hyppolite. Drôle de contraste, Florvil Hyppolite était un homme d’état plein de caractère.



Ces larbins disons-nous, ces projets d’hommes a verbes facile avec ou sans micro *(mikwoman et machann mikwo)*, des sous hommes qui de leur plumes, touches de leur smart phone ou clavier d’ordinateur des canons destructeurs *(joudalis, machann zen, joumanlis…)* pour écraser, dénaturer, démanteler la conscience révoltantes des opprimes par des éditoriaux, des articles désarticulés et des émissions mensongères pour des invités vendeurs d’âmes. Et, en revanche, des postes de directeurs de boîtes ou départementaux et d’autres avantages leurs sont assignés dans l’administration publique pour se faire une place au soleil (aux ténèbres) de la corruption.



Ces larbins disons-nous, ces soit disant élites, *(lelite, zelit ou zolit)* qui n’ont rien a foutre de la masse populaire, qui ne font que s’enrichir encore plus chaque jour au détriment des masses vulnérables et mentir monumentalement au petit monde mental a mentalité d’esclave  ces *néo-nantis*, ces rapaces sont partout et  s’installent en vautours, s’emparant de tout, même de miettes et regardant les autres périr a petit feu ou s’entre-tuer involontairement.

Et NOUS, NOUS qui sommes *«conscients»*, NOUS qui se croient ou disent «Eveillés», qui se disent *« Révoltés », «Indignés », «Pap domi»,* voire *« Engagés »*  qu’avons fait réellement pour faire face au processus d’extinction et d’extermination enclencher sur fond de conflits claniques provoqués ou simulés? Qu’avons-nous fait pour stopper l’hémorragie d’intégrité, de la moralité, de bonnes vies et  mœurs?



Il ne faut pas s’éterniser a prier le Bon Dieu pour que sa volonté soit fait sur la terre d’ *AYITI* ou ailleurs. Ce sera peine perdue. Il ne s’agit plus du «dieu seul me voit », tout le monde nous voit. Nous n’avons plus rien à cacher. Notre situation lamentable interpelle plus d’un. Par amour pour ce pays et la volonté d’y vivre, par notre conscience de citoyens aguerris,  prenons en main notre  sens de responsabilité pour s’engager réellement à changer positivement la donne en éradiquant la corruption et la délinquance politique, pour créer un climat stable et sécuritaire en vue de la création de la richesse source de bien être tant rêvé par des million de concitoyens qui, malgré leur multiple possibilités et opportunités de fuir le pays, se comportent en braves et continuent à espérer et à militer pour le changement réel et radical du statu quo ou tout simplement la *RENAISSANCE* de notre cher *AYITI.*



*Polin ALEANDRE, Citoyen Engagé*


Acul du Nord, 4 Aout 2019

Laisser un commentaire