dim. Août 14th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Limonade, lieu de mémoire de Capois-la-mort

3 min read

Sur les lieux même où Capois a été assassiné après ses prouesses dans la bataille de Vertières, sa tombe est vaguement érigée puis renforcéed’une stèle construite en 1953 pour valoriser l’espace dénommée Fossé-Capois. Délaissée et abandonnée dans un recoin de la ville de Limonade, la tombe de Capois est en ruine alors que son nom est synonyme d’intrépidité et de bravoure.

Limonade, de son ancien nom Puebla Limon, est une commune dans l’agglomération du Cap-Haïtien. Elle est située sur la côte atlantique nord d’Haïti à 13 km de la ville du Cap. Elle a 3 sections communales: Basse Plaine avec un quartier en bord de mer, Bois de Lance et Roucou. Elle comporte un campus universitaire, l’Université Roi Henri Christophe inauguré en janvier 2012 dont un grand nombre d’aménageurs se forment chaque année. Elle possède encore des céramiques indiennes, des forts et des vestiges espagnols et français. Le palais de Belle-le-Roi de Limonade et celui de Bellevue sont les constructions du Roi Henri dans cette commune. L’orchestre Septentrional, patrimoine culturel fut fondé dans cette commune en juillet 1949.

En plein milieu d’une bananeraie, un monument est élevé à la gloire de Capois-la-mort, auquel on accède par une allée délimitée par des touffes d’herbe et protégé par une barrière en bois, vermoulue avec une clôture d’épine. Ce mémorial Capois-la-mort est situé à proximité de l’école et de l’église Centre de vie de Fossé Capois. Ce monument a été érigé sur le lieu d’inhumation et en l’honneur de Capois-la-mort, héros de la Bataille de Vertières. Il est érigé sur l’habitation la Génévrée, section communale de Roucou, constitué d’une butte et d’une stèle portant le buste de Capois. Cette stèle a été construite en 1953 sous le gouvernement de Paul Eugene Magloire pour inciter les touristes à visiter la tombe du héros de la dernière bataille de l’indépendance.

Trahi par les généraux Romain et Dartiguenave ainsi que l’adjudant-général Gérard, Capois ne fit aucune résistance face à l’attaque de ses ennemis selon ce que rapporte l’historien Thomas Madiou. Toutefois, au général Romain il déclare :« Ton maître Christophe est bien heureux de m’avoir pris dans ce piège; car, sous peu, je lui aurais fait sentir la vigueur de mon bras; finissons-en vite ». Puis, il se laisse tirer dessus, ému de la trahison de ses frères d’armes.

Les habitants de Limonade tirent la fierté d’abriter lesrestes d’un puissant héros de la guerre. Dans le temps, à la veille du 10 octobre, jour de la mort de Capois, ils nettoyaient la tombe en arrachant les mauvaises herbes et en mettant à neuf l’espace qui contient le mémorial et la stèle. Mais au fil des années, se sentant abandonnés à leur sort, ils oublient le lieu de repos du général d’où les épines, les herbes et la sécheresse ont pris place.

Jean Stivenson, un citoyen vivant à Fossé Capois depuis plus de 25 ans raconte ses remords face à l’abandon de ce monument. « Je souhaite que ce gouvernement ou les autres qui auront à venir puissent prendre conscience de la grandeur de ce héros national et essaient de le mettre en valeur à travers ce qui reste de lui comme c’était dans le temps. Les étrangers seront curieux de visiter l’endroit où a été assassiné un héros de guerre et nous autres dans la commune, nous bénéficierons des retombées de leur visite ».

Genevieve Fleury

Genevievef359@gmail.com

Laisser un commentaire