dim. Fév 5th, 2023

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Petit à petit, les écoles ouvrent leurs portes en Haïti!

3 min read

Les écoles et universités haïtiennes reprennent progressivement après plus de deux mois de fermeture. Les événements dus à la pénurie et à la hausse du carburant ont causé un sérieux retard dans le système éducatif. Les activités scolaires ont été totalement inexistantes pendant plus d’un mois. Cependant, durant la semaine du lundi 21 au vendredi 25 novembre, environ 20.39% écoles ont accueilli des élèves selon le Ministère de l’Éducation Nationale…

Le calme est apparent dans le pays. Les mouvements populaires ont  disparu d’un coup. Le carburant est disponible et la circulation se fait beaucoup plus librement depuis la distribution des produits pétroliers dans les stations-essence. Beaucoup d’écoles et d’universités de partout dans le pays ont ouvert leurs portes pour accueillir élèves et étudiants. Toutefois, même si beaucoup de jeunes gens sont remarqués dans les rues, aucun élève n’est remarqué avec un quelconque uniforme.

À l’occasion de la journée internationale des enfants le 20 novembre, le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), dans un communiqué de presse a profité pour inviter tous les acteurs à mettre la main à la pâte pour contribuer au respect des droits des enfants haïtiens à aller à l’école peu importe les circonstances. Le MENFP rappelle à chaque citoyen et aux responsables éducatifs que l’école ne peut pas attendre que la situation s’améliore mais que cela relève de la responsabilité de chacun de mettre en place une atmosphère favorable au fonctionnement des écoles.

Selon le MENFP, les écoles ne doivent en aucun cas faire l’objet de menaces ni d’attaques sous aucun prétexte. « L’éducation est la clé du développement durable », a souligné le MENFP. Ce dernier renouvelle ses engagements envers la population haïtienne et profite de cette journée mondiale des enfants pour annoncer que le Ministère travaille sur un calendrier spécial pour cette année académique 2022-2023. Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle appelle toute la population haïtienne à continuer à œuvrer pour une réouverture des classes plus effective.

Durant la semaine du 21 au 25 novembre, beaucoup plus d’écoles ont ouvert leurs portes. Sur son compte Twitter, le MENFP a publié  le pourcentage d’écoles qui ont fonctionné pendant la semaine. Environ 20.39% des écoles ont timidement repris le travail sur l’ensemble du territoire national. Dans le département de l’Ouest, environ 17.70% des écoles ont accueilli les élèves. Les pourcentages par département sont :  département du Sud-Est :22.33%, le Nord-Ouest : 31.93%, le Nord-Est : 5.71%, le Nord : 5.51%, les Nippes : 58.06%, la Grande-Anse : 24.18%, le Centre : 28.12%, l’Artibonite : 18.94% et le département du Sud :19.97%.

André Augustin, professeur de mathématiques et de physique dans une école privée et dans un lycée, se déclare heureux de voir que les écoles essaient tant bien que mal de sauver l’année. « Dans les écoles privées où je travaille, les activités commencent à reprendre normalement. Cette semaine, les élèves de toutes les classes sont plus nombreux et beaucoup plus motivés. Par contre, dans certains lycées, le nombre de  présents est moins important, sauf dans les classes d’examens officielles, notamment les classes de neuvième année et de baccalauréat. Je crois que l’école reprend petit à petit, en janvier prochain, je suis persuadé que tout redeviendra normal »,  estime le professeur.

En effet, cette semaine scolaire a été plutôt réussie. Beaucoup d’écoles ont fait l’effort d’ouvrir leurs portes et beaucoup de parents malgré l’incertitude et l’inquiétude qui planent en permanence dans le pays ont conduit leurs enfants à l’école. Même si le port des uniformes n’est pas encore possible pour l’instant, le personnel éducatif fait de  son mieux pour sauver le peu de temps qui reste  jusqu’à la fin de l’année. Toutefois, les parents ne cessent de demander le renforcement de la sécurité publique et le retour immédiat à une atmosphère sereine favorisant le fonctionnement des institutions scolaires.

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire