sam. Juin 22nd, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Plus de 10 000 déplacés internes, la rentrée scolaire 2023-2024 s’annonce déjà difficile pour de nombreux parents !

3 min read

Alors que la rentrée scolaire pour l’année académique 2023-2024 est prévue pour le 11 septembre 2023, selon le calendrier du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), certains établissements scolaires sont occupés par des déplacés (plus de 10 000) dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, à une semaine de la réouverture des classes. À cet effet, le MENFP demande aux parents de continuer à protéger les écoles de leur quartier tout en maintenant la date fixée pour la rentrée des classes.

La région métropolitaine de Port-au-Prince particulièrement au niveau de Carrefour-Feuilles fait face à une nouvelle vague de violence. Des individus armés sèment la terreur. Ils veulent prendre le contrôle de Carrefour-Feuilles, à entendre plusieurs citoyens de la zone. Et cela oblige les habitants à fuir leur foyer pour se réfugier en majeure partie dans des établissements scolaires. Quelques semaines avant, c’était le cas pour tout un quartier de la commune de Tabarre alors que la réouverture des classes est prévue pour le 11 septembre 2023.

Dans un communiqué rendu public le 30 août 2023, le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle ( MENFP) déclare avoir identifié 24 établissements scolaires publics et privés qui sont occupés par des déplacés suite aux récents événements à Carrefour-Feuilles. « Ils sont au nombre de 3100 enfants et jeunes qui fréquentent ces centres scolaires », indique le communiqué.

Par ailleurs, étant donné la situation difficile dans laquelle se trouvent la capitale d’Haïti et certaines villes de province, le MENFP rappelle à tous les citoyens et toutes les citoyennes l’obligation de protéger les bâtiments, les bancs, les livres, les matériels informatiques et les archives des écoles. « Les écoles sont  des espaces d’apprentissage permettant aux enfants de préparer leur avenir. Nous devons les protéger », peut-on lire dans le communiqué.

Coup d’œil sur les différents résultats des examens de la 9ème année pour l’année académique 2022-2023 !

Selon le MENFP, le taux de réussite global concernant les examens de 9ème année fondamentale pour le département de l’Artibonite est de 87%.  « Suivant les données fournies par le Bureau Départemental des Examens d’État (BUDEXE), 18 929 candidats sont admis sur 21 861 participants, soit un taux de réussite de 87 % », indique le MENFP en précisant par ailleurs que tous les résultats des examens de 9ème année fondamentale sont maintenant connus pour les dix départements. Pour le département du Centre, le taux de réussite global est de 76%. Sur 13 105 candidats ayant pris part aux examens de la 9ème année fondamentale dans le département du Centre, 10 002 sont admis, selon le MENFP. En ce qui concerne le département du Nord-Ouest, le taux de réussite global est de 87%. 9241 candidats sont admis sur 10 669 participants.

En revanche, le département du Nord a  un taux de réussite global de 92%. « 17 399 candidats sont admis sur 18 849 participants ». Le département du Sud-Est pour sa part, a un taux de réussite de 80%. Selon les chiffres du MENFP, sur 9142 participants, 7322 candidats sont admis. Alors que pour le département du Sud le taux de réussite global est de 85%. « Pour le Sud, 10  469 candidats sont admis sur 12 256 participants », selon le MENFP.

83% est le taux de réussite global dans le département de l’Ouest. « 64 850 candidats sont admis sur 78 176 participants », poursuit le communiqué. Le taux de réussite de la Grande-Anse est de 95%. « 6 160 candidats sont admis sur 6 493 participants». Cependant, 87%  est le taux de réussite global pour le département de Nord-est. « 6 499 candidats sont admis sur  7 504 participants », selon le MENFP.

Le taux de réussite pour les Nippes est de 72%. « 5 129 candidats sont admis sur 7 115 participants ». Par ailleurs, le MENFP informe qu’il compte publier sous peu et ce,  progressivement, les résultats par département pour les examens du bac.

Signalons  que pour OCHA, le Bureau des Affaires humanitaires de l’ONU, la nouvelle vague de violence qui a eu lieu a provoqué le déplacement forcé de plus de 10 000 personnes, parents, élèves… Avec la récession énorme  qui fait rage dans la région métropolitaine surtout,  la situation s’annonce de plus en plus compliquée pour les parents qui veulent envoyer leur progéniture recevoir le pain de l’instruction.  

Jackson Junior RINVIL

rjacksonjunior@yahoo.fr

Laisser un commentaire