ven. Juil 1st, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

74e assemblée générale de l’ONU : Hugues Sanon questionne le rôle des ONG en Haïti

2 min read

Pas moins de 371 dirigeants de 112 pays y compris l’haïtien Hugues Sanon, responsables des relations internationales du « conseil pour la justice, égalité et paix internationale » auprès des Nations unies ont sonné la cloche de la paix à New York lors de la 74e assemblée générale des Nations Unies. Au cours de son intervention il a questionné  l’importance des ONG en Haïti.


Depuis la période d’antan, la question de trouble socio-politique bouleverse le monde. Les dirigeants des pays membres de l’ONU, conscient de ce problème, à la tribune du sommet mondial de la paix, lors de la 74e session, ont soulevés ce problème.

Ils sont 42 chefs d’État et de gouvernement, 7 lauréats du prix Nobel de la paix, des ambassadeurs des Nations unies et dirigeants mondiaux de divers horizons ont soulevés ce problème. Au total, pas moins de 371 dirigeants y compris l’haïtien Hugues Sanon ont fait le point concernant ce sujet.


Avec la situation de tension qui règne en Haïti où la majorité de la population proteste contre le gouvernement en place et réclame la démission du président Jovenel Moïse, le monde a les yeux fixés  sur Haïti. Hugues Sanon, fils du pays a sonné la cloche de la paix à la 74e session de l’ONU.


Dans son intervention Hugues Sanon a  dénoncé  l’ingérence politique et sociale, l’inégalité sociale, la discrimination, le trafic des mineurs, les abus sexuels, les violations des droits de l’homme et le silence complet de l’ONU et du monde entier sur la situation précaire d’Haïti après le séisme du 12 janvier 2010.


il a également  questionné le rôle d’une pléiade d’organisations non gouvernementales ( ONG) qui se sont substitués à l’État haïtien au nom de l’aide humanitaire, mais n’ont aucune volonté pour réaliser des projets d’envergure. «  Ce sont ces organisations-là qui ont gaspillé près de 13 milliards de dollars collectés pour la reconstruction d’Haïti après le séisme du 12 janvier 2010 »,a-t-il déploré .

il faut souligner que l’assemblée générale des Nations unies a célébré l’adoption de la résolution du Bahreïn du 73e assemblée désignant le 5 avril journée internationale de la conscience en cette 74e session. Autour de cette rencontre, ces leaders-là ont échangé des idées et formulé des suggestions de conscience pour aider à rendre le monde plus meilleur.

Laisser un commentaire