dim. Fév 5th, 2023

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Des sous-agents de transferts protestent contre l’article 1.4 du circulaire 114-3 traitant des modalités de remboursement

2 min read

Dans une lettre en date du 16 janvier 2023 adressée à Jean Baden Dubois, Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH), l’Union Nationale des Sous-Agents de Transferts d’Haïti (UNATHA) dit s’opposer  à l’entrée en vigueur de la Circulaire 114-3 de la BRH et particulièrement de son article 1.4 traitant les modalités de remboursement aux sous-agents.

À côté des problèmes récurrents relatifs à l’insécurité, à la dépréciation de la gourde face au dollar rendant de plus en plus difficile le quotidien du peuple haïtien,  il y a un autre problème qui vient d’être ajouté. Et celui-ci concerne la fermeture momentanée des bureaux de transfert dans tout le pays. À en croire l’UNATHA, lors d’une correspondance adressée au Gouverneur de la Banque de la République D’Haïti (BRH), cette décision fait suite à l’entrée en vigueur de la Circulaire 114-3 de la BRH, notamment de son article 1.4 traitant des modalités de remboursement aux sous-agents de transfert.

« Le fameux article 1.4 de ladite circulaire correspondance qui nous oblige à « négocier les trente pour cent (30%) de remboursement reçus en dollars américains exclusivement avec un intermédiaire de change désigné par la BRH » porte préjudice à nos intérêts en tant qu’entrepreneurs et viole le droit que nous avons de fonctionner librement ou encore de disposer comme bon nous semble de nos remboursements », écrivent les signataires de cette correspondance au Gouverneur de la BRH.

Que stipule la modalité 1.4 dans son ensemble ? « En sus des commissions et autres frais prévus entre les parties, les banques et maisons de transfert doivent rembourser à leurs sous-agents le montant des transferts payés selon la modalité suivante : 70% en gourdes et 30% en dollars américains. Les sous-agents sont tenus de négocier les 30% en dollars américains exclusivement avec un intermédiaire de change (banque, bureau de change et toute autre entité désignée par la Banque de la République d’Haïti) ».     

Les signataires par ailleurs soulignent qu’après avoir analysé scrupuleusement la circulaire 114.3 que le Gouverneur Dubois leur avait fait parvenir par le biais des maisons de transfert, ils sont dans l’obligation de fermer leurs portes en attendant  que le Gouverneur de la BRH, en tant que régulateur, puisse renégocier les termes de ladite circulaire et leur donner du même coup les bonnes raisons de continuer à fonctionner.

« Les sous-agents de transfert ne tiennent que trente pour cent (30%) des montants de remboursement, qui constituent l’unique moyen de couvrir nos frais de fonctionnement, ainsi que nos dépenses d’investissement », a fait savoir l’UNATHA.

Jackson Junior Rinvil

rjacksonjunior@yahoo.fr

Laisser un commentaire