ven. Juil 1st, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Junette Maxis prône l’intégration de la technologie dans les écoles haïtiennes !

3 min read

Amoureuse de technologie et de finance, Junette Maxis est la tête pensante de la plateforme sociale « Lekol.ht ». Comptable agréée, consultante en gestion financière et en gestion d’implémentation de projets technologiques, la jeune femme se met entièrement au service de la communauté haïtienne. À travers la plateforme, elle ouvre les portes de la technologie aux écoles haïtiennes !

Née en 1990, à Ducis, une commune dans le département du Sud, Junette Maxis a grandi dans l’ambiance chaleureuse de la campagne, au milieu de 8 frères et sœurs.  Issue de parents agriculteurs, la jeune femme se remémore les joies de son enfance ; les moments d’intense plaisir passés dans les rivières, les champs agricoles, les canaux qui représentaient pour elle et les autres enfants de l’époque leurs terrains de jeu, en s’indignant du nombre restreint d’espaces de jeu qui  existent en ce moment, dans le pays.

La jeune trentenaire confie avoir débuté ses études classiques à l’école St. Pius Dix de Ducis dirigée par les sœurs de St François d’Assise, puis elle a continué ses études secondaires au Collège Marie Dominique Mazzarello à Port-au-Prince, qu’elle a achevées au Collège UWC (United World College) en Norvège. « J’ai eu à faire plusieurs transitions dans ma vie, laisser mes parents en province pour m’installer à Port-au-Prince, puis laisser mon pays pour m’installer ailleurs (…). Ces expériences m’ont néanmoins permis de comprendre que, malgré nos différences et nos conflits, nous sommes tous connectés », explique Junette Maxis.

Peu de temps après avoir obtenu son baccalauréat en Norvège, elle quitte l’Europe pour entreprendre ses études universitaires en comptabilité et en économie avec une dominante en technologie au Luther College aux États-Unis.Devenue comptable, Junette Maxis a l’habitude de travailler en tant que gestionnaire de projets d’implémentation technologique. La consultante en gestion financière est actuellement directrice générale de « Lekol.ht », une plateforme sociale impliquée, comme son nom le sous-entend, dans l’ « EdTech » (L’éducation et la technologie) en Haïti. Par le biais de la technologie, « Lekol.ht » se donne pour mission d’accompagner les élèves dans le processus d’apprentissage en leur permettant d’atteindre leur plein potentiel académique, à travers divers programmes.

Travaillant de concert avec l’Association des Professeurs de Français et de Créole d’Haïti (APROFH), à travers « Lehol.ht », elle développe des activités éducatives bénéfiques aux élèves.  Selon Junette, ce projet en éducation développé avec des amis, alors qu’elle était encore à l’université, demeure l’une des réalisations dont elle est la plus fière. « Ce projet a reçu un prix exceptionnel du Président Clinton. De là est né « Lekol.ht ». Je suis chanceuse de travailler avec une équipe dynamique et fière de Lekol qui continue à œuvrer dans le domaine de l’intégration de la technologie dans les écoles haïtiennes », déclare-t-elle sans pouvoir contenir sa joie.

Outre son travail, Junette adore passer du bon temps avec sa famille et ses amis, écouter de la musique et lire tout ce qui lui tombe sous la main, car entre l’histoire, l’astronomie, la politique, l’économie et bien d’autres sujets, elle ne se trouve pas dans l’obligation de choisir. En dehors de son travail, il elle fait aussi du bénévolat en accompagnant les élèves haïtiens sélectionnés pour le programme UWC, à travers le monde. Elle ne s’est jamais imposé de limites. Cependant, en étant femme-adulte, surtout en évoluant en Haïti, il lui est difficile d’échapper aux préjugés sexistes et elle propose en ce sens de réviser les lois haïtiennes.

Passionnée de finance et de technologie, Junette Maxis se met à la disposition de quiconque aurait besoin de ses compétences. « D’ailleurs, on entend très souvent que ce que nous avons reçu, nous avons également le devoir de le transmettre. Alors, je continue à recevoir et à transmettre à travers mes diverses activités, à aider les entreprises à prendre les meilleures décisions financières. Et ce qui me tient encore plus à cœur est d’aider les jeunes à mieux se positionner afin qu’ils puissent atteindre leurs objectifs », conclut Junette Maxis.

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire