dim. Août 14th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Kidnapping : des Organisations de défense des Droits humains exigent la libération de Spenser Jhony François et d’ Alain Sauval

2 min read

Choqué par les cas de kidnapping qui pleuvent à Port-au-Prince, plusieurs organisations de défense des droits humains sortent de l’ombre pour exiger la libération des personnes séquestrées, précisément Spenser Jhony François et Alain Sauval.

Les cas d’enlèvements continuent d’aller bon train à Port-au-Prince et parmi les personnes victimes figurent le journaliste photographe Spenser Jhony François et le directeur de communication de l’Université Quisqueya (UniQ), Alain Sauval, ont été enlevés le jeudi  25 novembre 2021. Ces cas de séquestration contre rançon ébranlent le secteur du journalisme ainsi que le monde universitaire. Face à cette situation qui ne peut durer, des organisations de défense des droits humains élèvent leurs voix pour dénoncer et exiger la libération des otages.

Parmi elles, compte l’Ordre des Défenseurs des Droits Humains (ORDEDH), qui, une note de dénonciation datée du 27 novembre 2021, a exprimé son exaspération devant ces cas de kidnapping qui n’en finissent pas. Aussi, l’ordre exprime son soutien aux familles, tout en soulignant son regret face à l’indifférence et la passivité des autorités chargées de protéger la vie et les biens.

L’ORDEDH lance un appel à la société en général, particulièrement à ceux qui croient encore à l’avenir, leur demandant de prendre leurs responsabilités afin de sortir le pays de ce gouffre dans lequel il s’enfonce beaucoup plus chaque minutes.

Il est à souligner que le secteur journalistique haïtien est durement frappé par le kidnapping au cours de ces derniers jours. Plusieurs personnalités liées au secteur ont été victime d’enlèvements. C’est ainsi que l’Observatoire Haïtien pour le Droit et la Liberté de la Presse (OHDLP), déplorant la situation, exige la libération sans condition de ces victimes dont Spenser Jhony François et Alain Sauval. L’observatoire, tout en  exhortant une réaction de la part du gouvernement en place, demande aux autres organisations de droits humains de se joindre à lui afin qu’elles réfléchissent à de nouvelles propositions liées au phénomène de kidnapping qui sèment la peur dans la société haïtienne.

Spenser Jhony François et Alain Sauval sont tous deux très liés au journal Le Quotidien News. Le premier est le PDG adjoint et le second est le conseiller du journal. Aussi, toute l’équipe est extrêmement préoccupée par l’enlèvement de ces deux personnes. L’administration du journal élève sa voix avec les organisations de défense des droits de l’homme pour faire la même demande : la libération des otages, particulièrement Spenser Jhony François et Alain  Sauval.

Ketsia Sara Despeignes

Laisser un commentaire