ven. Sep 30th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

La tempête tropicale Fiona met le cap sur Haïti: la vigilance est de mise !

4 min read

La vigilance jaune est lancée sur Haïti, a rapporté la Direction Générale de la Protection Civile, ce vendredi 16 septembre sur son compte Twitter. La tempête tropicale nommée Fiona pourrait frapper le pays, durant ce week-end, entre dimanche et mardi. La Direction Générale de la Protection Civile avertit donc la population haïtienne, surtout la zone nord du pays et exhorte tous les citoyens à adopter les mesures appropriées et les gestes pratiques en vue de prévenir les désastres et de protéger leurs vies et leurs biens.

Située à seulement 425 kilomètres des petites Antilles, la tempête tropicale Fiona se dirige droit sur l’Île d’Haïti, avec une vitesse estimée à 24 km/h et  est capable d’apporter des vents pouvant atteindre jusqu’à 85 km/h. D’après l’unité hydrométéorologique haïtienne, l’œil du cyclone menace de frapper la zone nord du pays dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 septembre 2022. Toutefois, il y a de fortes possibilités que le cyclone soit un peu affaibli, après avoir traversé la République Dominicaine. « Par ailleurs, même affaibli, il peut apporter une forte quantité de pluie (entre 100 et 380 millimètres), surtout dans les mornes. Ce qui peut provoquer de graves dégâts, comme des inondations », rapporte l’unité hydro-météorologique le 16 septembre 2022.

Le département du Nord et le Golfe de la Gonâve sont les plus menacés par la tempête tropicale Fiona, en raison de la trajectoire de cette dernière vers le nord. Ainsi, la Direction Générale de la Protection Civile invite les gens du département du Nord et de l’île de la Gonâve à prendre les mesures nécessaires pour se protéger et protéger leurs biens. Cette instance qui prévient des risques et gèrent les désastres informe la population du Nord  que la mer sera mouvementée ce week-end. Elle appelle donc tous les gens habitant près des côtes Nord, les voiliers, les pêcheurs et les gens du Golf de la Gonâve à rester vigilants.

Toutefois, les autorités locales, par les organes de la Direction Générale de la Protection Civile, exhortent la population haïtienne à rester sur ses gardes.  Car, même si c’est la zone nord qui est ciblée, le pays entier est concerné par la tempête tropicale Fiona. Sachant que le pays est en plein dans la saison cyclonique, il est important que tout le monde s’y prépare. Ainsi, elles demandent à la population haïtienne de continuer à suivre les activités de la tempête Fiona et les consignes des autorités, de s’approvisionner en denrées alimentaires et en produits de première nécessité et de se préparer à toute éventuelle urgence comme les inondations et les glissements de terrain.

En vue de s’assurer du respect strict de ces consignes, la Direction Générale de la Protection Civile et l’unité hydrométéorologique disent interdire temporairement pour cette fin de semaine les activités des pêcheurs, des voiliers, des capitaines de bateaux et de tous les  services de navigation maritime qui opèrent  sur les côtes nord du pays et sur l’île de la Gonâve, en raison des mauvaises conditions de la mer.

Par ailleurs, en Haïti la réalité finit toujours par prendre de court la population. Ce n’est un secret pour personne, qu’actuellement, Haïti est plongée dans des crises sécuritaires et politiques totalement insoutenables. À cela vient s’ajouter une crise environnementale qui est la tempête tropicale Fiona. Alors que les troubles politiques semblent complètement dépasser la classe politique qui peine à trouver une solution, Fiona vient  ajouter un élément supplémentaire de doute dans la population. Ayant du mal à s’en sortir et à vivre décemment, la population haïtienne est mécontente. Arrivera-t-elle à amortir tous ces problèmes, d’un coup?

Avec les mouvements populaires qui sont survenus en début de semaine, les problèmes ont empiré. Il est difficile de se préparer à un éventuel cyclone. L’augmentation des prix des produits pétroliers est venue  ajouter de l’huile sur le feu, ce qui a  provoqué le mécontentement populaire. Les conséquences de cette tumultueuse semaine n’ont pas attendu longtemps pour se faire ressentir. En effet, dans certaines zones de la capitale, l’accès à l’eau potable, à la nourriture, aux soins de santé est difficile et la plupart des prix des produits de première nécessité ont  augmenté pour une énième fois. Se préparer  à la tempête Fiona, dans ces circonstances, est vraiment difficile. Et entre-temps, la population haïtienne, tout comme le Gouvernement, semble avoir d’autres priorités.

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire