dim. Août 14th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Max-Onel Louis-Jean veut faire plaisir à travers « Dit et non-dit » !

5 min read

« Dit et non-dit », c’est le nouveau texte publié par les Éditions Mots Roses de l’auteur Max-Onel Louis-Jean. En vente signature ce vendredi 15 juillet à Montréal, l’auteur est passé d’un essai à un recueil qui offre à chaque lecteur la liberté de puiser du bonheur dans chaque mot. C’est, en effet,  pour l’auteur, une façon de partager ses moments heureux   avec ses lecteurs tout en les plongeant dans un « univers singulier fait d’attirance et de romance ».

Max-Onel Louis-Jean est né à  Aquindans la localité de Jonc-Dodin. Il a grandi dans une bulle familiale où il était choyé et protégé. « Ce qui a marqué mon enfance, c’était les jeux auxquels je m’adonnais en compagnie de mes petits amis, le football, les billes et les osselets. J’éprouvais également du plaisir à participer aux baignades qu’on prenait parfois nus dans cette rivière spéciale jouxtant la maison familiale. Le soir, avant de dormir, on se réunissait pour faire la ronde sur fond de comptines et de chansons bien choisies »,  se remémore-t-il.

En ayant laissé Jonc-Dodin pour poursuivre ses études à Port-au-Prince, l’écrivain éprouva un grand choc. Il avait perdu ses amis d’enfance, ainsi que ses habitudes et ses repères. Il fit des études universitaires à l’École normale supérieure (philosophie) et à la Faculté de Droit et des Sciences économiques où il opta pour le droit. Toutefois, sa passion pour l’écriture qui débuta sur les bancs de l’école avec les déclamations, des rôles dans des sketches divers qu’il montait à l’occasion de la Noël et de la fête des Pâques, ne cessa jamais de croître.

« Tout ce que l’on peut faire pour s’imposer dans le milieu littéraire, estime-t-il, c’est d’écrire avec soin. Chaque mot, chaque phrase et chaque idée compte. C’est la combinaison de tous ces ingrédients qui donne à priori un bon livre. Mais il revient au lectorat de rendre son verdict. Certes, on écrit parfois pour se faire plaisir, mais si ce plaisir n’est pas contagieux, ce sera difficile d’atteindre le succès voulu ».

À la suite d’un constat alarmant concernant certains pays qui ont du mal à se développer par la faute de leurs dirigeants, Max-Onela décidé de publier en 2019 un ouvrage intitulé « Les 10 actions du leader intègre », où il attire l’attention sur la nécessité de combiner intégrité et leadership si on veut que la société progresse.

« Tant que nos leaders, soutient Max-Onel, ne sont pas des livres ouverts, tant qu’ils continuent de s’enliser dans la corruption, les conditions de vie de nos citoyens ne cesseront jamais de se dégrader. Voilà pourquoi j’estime qu’un leader se doit d’être authentique et digne de confiance. Ses paroles et ses actes doivent être en parfaite harmonie. Il doit pouvoir influencer les autres par son comportement et son attitude exemplaire. Pour diriger avec efficacité, il faut maîtriser les dossiers et avoir la capacité de prendre des décisions sensées et éclairées. La compétence est donc nécessaire, mais elle n’est pas suffisante, il faut qu’elle soit complétée par l’intégrité ».

Le dernier ouvrage de Max-Onel est un recueil de poésie intitulé : « Dit et Non-Dit ».  Ce recueil est un trait d’union entre bonheur et anxiété, où les mots dansent, où les images défilent. Il définit la poésie comme étant la danse des mots et la chorégraphie des images.

« ‘’Dit et Non-Dit’’   vous plonge dans un univers singulier fait d’attirance et de romance, d’insouciance et de réminiscences. ‘’ Dit et Non-Dit’’ s’adresse à un lectorat ouvert, capable de donner sa propre interprétation à des épanchements pleins de passion et de spontanéité. Le suspense est total et envahissant. Il se crée dans les interstices, entre le dit et le non-dit ».

L’objectif de l’auteur à travers ses écrits est de contribuer à l’amélioration du sort de l’humanité, faire en sorte que le bonheur soit accessible à l’homme. Les multiples problèmes auxquels fait face le genre humain comme la guerre, la maladie, la misère, la pauvreté, c’est ce qui constitue sa principale source d’inspiration. À chaque fois qu’il publie un ouvrage, il veut rendre service à l’humanité et faire œuvre qui vaille. Si, en feuilletant les pages de ses ouvrages,le lecteur se sent mieux, c’est pour lui la réussite, en partie, de la mission qui lui a été confiée en tant qu’auteur serviteur. Puis viendra la lecture approfondie qui a cette vertu de rendre possible le travail d’interprétation du livre.

« Nous sommes à l’ère de l’internet et des réseaux sociaux. Je ne vais pas m’empresser d’affirmer que ces choses sont dénuées d’importance. Ce serait insensé. Mais qu’il me soit permis de lancer un vibrant message aux jeunes d’aujourd’hui. La lecture est l’oxygène de l’esprit, elle procure un plaisir sain, elle développe les fonctions cognitives, la pensée créative et l’esprit critique. Elle va de pair avec la réussite. N’ayez pas peur d’aborder un livre, enjoint Max-Onel. La peur est un facteur de blocage et d’intimidation. Certes, il est possible de lire des choses instructives sur les réseaux sociaux, mais rien ne peut remplacer le plaisir que procure la lecture d’un ouvrage sur son divan, sur son lit, en bus ou en métro ».

Max-Onel ne vit qu’en partie de ses écrits. Il s’adonneà d’autres activités pour pouvoir prendre soin de sa famille et faire face à d’autres aléas de la vie. Mais il espère un jour pouvoir vivre de sa passion qui est la littérature et travailler en conséquence afin d’augmenter sa production littéraire.

En ce qui concerne les passionnés de la littérature, Max-Onel leur demanderait d’être constants et persévérants. « Quand on a un projet littéraire, dit-il, il faut en prendre soin régulièrement et surtout ne jamais baisser pavillon face aux difficultés qui peuvent surgir sur le chemin de la publication. Avant de se lancer dans la production littéraire, il faut d’abord prendre l’habitude de lire. La lecture est un véritable voyage qui donne des idées nouvelles et rend possible l’originalité  qui, de son côté, peut assurer le succès et l’immortalité ».

Geneviève Fleury

Genevievef359@gmail.com

Laisser un commentaire