dim. Août 14th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

ONA et l’OFATMA : des cas de corruption dénoncé au sein des deux institutions

2 min read

Plusieurs institutions privées, dans une lettre datée du 26 juillet 2019,   avisent le ministère des Affaires sociales et du Travail (MAST) sur des cas de corruption au sein du conseil d’administration des organes de sécurité sociale (CAOSS). A cet effet, ces institutions exigent la démission immédiatement, de chacun de leurs représentants de ce conseil.

l’Association des industries d’Haïti (ADIH), la chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH), les chambres de commerce et d’industrie haitiano-canadienne(CCIHC), la chambre franco-haïtienne de commerce et d’industrie (CFHCI), la chambre de commerce américaine en Haïti (AMCHAM HAITI) et  les associations patronales ont dénoncé les cas de corruption enregistrés dans des organes de sécurités sociales en Haïti  . En effet, les responsables de ces institutions attirent l’attention du MAST.

« Cette décision fait surface suite aux informations publiées dans la presse ainsi que les rapports de la Cour Supérieure des comptes faisant état d’une intensification des actes d’abus et de corruption au sein de ces institutions ces dernières années, ce, au mépris de l’autorité du conseil d’administration des organes de sécurité sociale », peut-on lire dans cette note.

De plus, selon les signataires de cette note, cette désolidarisation se fait suite aux actes posés par les institutions membres, dont l’ONA et l’OFATMA, sans l’autorisation du CAOSS.

Par ailleurs, ces institutions plaident pour un contrôle tripartite réel et sain de « la gestion et du mode de fonctionnement des organes de sécurité sociale en vue de l’optimisation et l’amélioration des couvertures et services envers les contribuables ».

Jean Wedson Fortil

Laisser un commentaire