dim. Août 14th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Quand débutera la transition pour Ariel Henry?

3 min read

Ariel Henry est depuis un an au pouvoir. Il arrive à s’y maintenir sans réalisation ni opposition. Une réussite extraordinaire. Une prouesse qui mérite d’être célébrée en grande pompe. À priori, il compte y rester encore longtemps.

Un minimum serait nécessaire. Un bilan. Le docteur galère à présenter celui de son Gouvernement. C’est normal d’ailleurs. Il n’y en a pas. Sur ce point, il semble avoir pris conscience qu’il a stagné. Qu’il est passé outre ses objectifs. Reste à savoir s’il finira parouvrir les yeux et se souvenir des calamités multiformes.

En guise de progrès vers une relance économique et un retour à la stabilité politique, on a assisté à d’interminables discussions politiques. À des massacres populaires. À des exodes internes et externes. À la montée en puissance des gangs. À des discours qui affaiblissent davantage la Police. À la libre circulation des armes à feu et des munitions dans le pays. À la chute du système judiciaire. À la multiplication des kidnappings. Bref, la vie est devenueen peu de temps, un enfer.

Dans la période récente, près de 240 cas d’assassinats violents ont été recensés. 206 maisons détruites, des dizaines de blessés et de disparus. Plus d’une cinquantaine de véhicules incendiés. Des corps calcinés et décapités. Des cas nombreux de viols. Ces faits sont rapportés par deux rapports du Réseau Nationalde Défense des Droits Humains (RNDDH) en avril et juillet 2022 sur les massacres de Croix-des-Bouquets/Plaine du Cul-de-Sac (du 24 avril au 6 mai) et de Cité Soleil (du 7 au 15 juillet). Les autres cas isolés sur le reste du pays incluant ceux de Martissant ne sont pas relatés.

Pas moins de 55 000 écoliers ne sont pas retournés en salle de classe dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, selon l’Unicef. Environ 500 écoles sont dysfonctionnelles ou inaccessibles. Les déplacés avoisinent plusieurs milliers (9000 pour le massacre d’avril sans compter les personnes qui ont dû abandonner leurs maisons à Martissant, Cité Soleil, Pernier, Torcel, entre autres). Le carburant est devenu un produit de luxe. Un nouvel ajustement des prix est prévu. Le dollar, qui était à 93 gourdes le 20 juillet 2021, vaut aujourd’hui 115 gourdes. La cherté de la vie est sans précédent. La catastrophe humanitaire est de taille.

La population est en souci. Plus d’un se questionne sur son avenir dans les conditions actuelles. Pour Ariel Henry, il y a encore du temps pour tout faire. Pour bien faire. La transition commence à peine. Il promet les mêmes choses. Lesdouze mois lui ont été probablement insuffisants pour poser de bonnes bases. Trop insignifiants pour montrer sa bonne volonté.

Une année sans résultats. Un cycle est bouclé et un autre s’ouvre. La conjoncture se complique davantage. Va-t-on perdre à nouveau un an pour reprendre les mêmes objectifs l’année prochaine ?Qu’est-ce qui arrivera si les matériels commandés au nom de la PNH n’arrivent pas ou prennent du temps pour arriver? Comment entreprendre la réforme constitutionnelle ou arriver à former un CEP en dehors de tout consensus ?Encore des objectifs sans calendrier.

Daniel SÉVÈRE

danielsevere1984

Laisser un commentaire