lun. Mai 20th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Recrudescence de la violence à Cité Soleil : MSF demande aux groupes armés d’épargner la population !

3 min read

La guerre des gangs se poursuit à Cité Soleil. Les bandes armées s’entre-déchirent. Des civils ainsi que des individus armés ont été tués. Le plus grand bidonville du pays fait face à une situation de tension depuis le lundi 13 novembre 2023  affectant grandement l’accès aux soins de santé, a fait savoir un communiqué de presse de MSF paru le 17 novembre 2023 qui demande aux groupes armés d’épargner la population, de respecter les hôpitaux et les structures médicales.

Selon Médecins Sans Frontières (MSF), Cité Soleil, une commune  de la capitale haïtienne, s’embrase à nouveau dans un contexte de recrudescences des violences entre groupes armés et rivaux. « Plus d’une cinquantaine de blessés ont été pris en charge par Médecins Sans Frontières à l’hôpital de Cité Soleil depuis lundi dernier, d’autres services médicaux de cette zone ont été contraints de fermer leurs portes à la suite de ces violences », informe l’ONG.

Le centre d’urgence MSF de Cité Soleil constitue actuellement la seule structure médicale capable de prendre en charge des patients dans cette commune depuis la fermeture récente, pour une durée indéterminée, de l’hôpital Fontaine, un établissement privé, non affilié à MSF qui s’est retrouvé piégé au cœur des affrontements le 15 novembre.

À en croire le communiqué de MSF, tous les patients et le personnel de l’Hôpital Fontaine, ont été transférés dans d’autres centres hôpitaux de Port-au-Prince, ce qui réduit l’accès aux soins de santé à Cité Soleil. L’ONG précise par ailleurs que les femmes enceintes, entre autres patientes, se trouvent à présent dans une situation précaire.

« Les médecins de MSF travaillant à l’hôpital de Cité Soleil y référaient 80% des femmes sur le point d’accoucher. L’autre option de référence, le centre de maternité Saint-Damien, demeure fermé, depuis octobre dernier, pour des raisons une fois encore liées à l’insécurité », indique MSF qui souligne qu’elle a été contrainte d’interrompre temporairement ses consultations ambulatoires, de réduire ses équipes médicales et d’arrêter ses cliniques mobiles dans la commune de Cité Soleil afin de limiter les risques sur le personnel, les malades et les structures de santé lors de ces épisodes de violence particulièrement intense et indiscriminée. Cependant, MSF informe que « l’Hôpital de Cité Soleil, géré par MSF, reste ouvert et continue à offrir des services d’urgence et des soins ambulatoires ».

Selon le chef de mission de MSF, Mumuza Muhindo Musubaho, c’est la population, une fois de plus, qui paie le prix fort lors de ces affrontements entre groupes armés. « Une partie de la population de Cité Soleil a été forcée de  se déplacer se retrouvant ainsi dans une précarité accrue. Les structures médicales ne peuvent plus fonctionner normalement, les malades ne peuvent plus s’y rendre et risquent de développer des complications parfois mortelles », déclare Mumuza Muhindo Musubaho. « MSF réitère son appel à tous les acteurs armés d’épargner   la population et de respecter les hôpitaux et les structures médicales, ainsi que ceux et celles qui y travaillent et qui y sont soigné.es », a-t-il conclu.

19 nourrissons et plusieurs femmes enceintes ont été évacuées par la PNH à Cité Soleil

Dans le cadre d’une intervention policière, le mercredi 15 novembre 2023, la Police Nationale d’Haïti, à travers des blindés de l’UDMO-OUEST-II et ceux du SWAT, a procédé à l’évacuation de dix-neuf (19) nourrissons et de plusieurs femmes enceintes, à l’hôpital de la Fontaine Duvivier, située à 50 mètres de la Commune de Cité Soleil, département de l’Ouest, a déclaré la PNH.

Selon les autorités policières, cette intervention fait suite aux affrontements armés entre les gangs rivaux, depuis quelques jours, au niveau de ladite commune. Par ailleurs, l’institution policière rappelle que « la PNH maintient sa présence à Cité Soleil, afin de rétablir l’ordre et la paix au sein de la population ».

Jackson Junior RINVIL

rjacksonjunior@yahoo.fr

Laisser un commentaire