mer. Mai 12th, 2021

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Un concours de photographie et de littérature pour rendre hommage à Odette Roy Fombrun

2 min read

L’Institut de Valorisation des Patrimoines d’Haïti (IVAP-Haïti) et la Fondation Maurice Sixto (FMAS) ont lancé officiellement récemment le concours « Je prends la photo et je présente Odette Roy Fombrun » ce Mercredi 14 avril 2021 à la Fondation Maurice Sixto. Un concours adressé aux amoureux de la photographie et de la littérature.

Une caméra canon, un Laptop mac, un sac de transport matériels photographiques et une tablette, ce sont les trois prix de ce concours qu’IVAP-Haïti et FMAS ont lancé en l’honneur d’Odette Roy Fombrun. La fin des inscriptions, lancées le 14 avril 2021, est prévue pour le 2 mai 2021. Les candidats, qui devront prendre une photo et présenter la vie de l’écrivain centenaire dans un texte, ont le choix de participer seuls ou en duo.

Après avoir organisé plusieurs autres concours comme Petit-Goâve et ses patrimoines, je fais le portrait physique de Dany Laferrière, c’est maintenant Odette Roy Fombrun que les organisateurs du concours visent à mettre en avant. « Ce concours est organisé pour montrer qu’il reste encore des gens honnêtes et des modèles », déclare Zachary Thermo, PDG de IVAP-Haïti. Il affirme également qu’Odette Roy Fombrun s’est, tout au long de sa vie, engagée, surtout dans l’éducation et que cela fait de sa vie toute une histoire à raconter.

Toutefois, pour avoir accès au concours, il faut un certain professionnalisme dans le domaine de la photographie. « Le candidat aura à soumettre l’une des meilleures photos de sa carrière, qui déterminera sa participation à la phase 2. C’est seulement les 10 meilleurs qui pourront prendre la photo d’Odette Roy Fombrun », affirme Zachary Thermo. Les qualifiés seront conduits vers l’écrivain pour la séance-photo.

La fin de ce concours est prévue pour le 13 juin 2021, date qui coïncidera à l’anniversaire de Mme Fombrun qui fêtera ses 104 ans. Une bonne façon d’honorer cette dame qui, selon le PDG de IVAP-Haïti, doit être connue par les futures générations puisque ses actes suffisent pour l’immortaliser. 

Ketsia Sara Despeignes

Laisser un commentaire