sam. Fév 24th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Coupe du Monde Qatar 2022: Que faut-il retenir?

4 min read

En ce moment, le monde ne parle que de la Coupe du Monde Qatar 2022. Entre excitation et passion, beaucoup attendent avec impatience cet événement planétaire. Cette année, 32 sélections venant des cinq continents se préparent à donner un beau spectacle, du 20 novembre au 18 décembre. Pour la réalisation de cette 22e édition, des milliards de dollars ont été dépensés. Selon les récentes estimations, le Qatar, pays hôte, aurait dépensé près de 220 milliards de dollars.

La Coupe du Monde de football est un événement mondial qui en est à sa 22e édition. Après les jeux Olympiques, c’est l’un des événements qui réunit le plus de monde dans un seul endroit, autour d’un même amour et d’une même passion. Même si depuis quelques années, le football, particulièrement la Coupe du Monde, est pointée du doigt par beaucoup et est accusé d’être de plus en plus politisé, des milliers de gens à travers le monde, des millions de personnes sont disposées à investir leur temps et leur argent pour assister à l’un des plus prestigieux tournois de football.

Pour ce qui a trait au budget alloué par le Qatar pour accueillir sa première Coupe du Monde, le Cabinet du Deloitte a  fait état en 2013 d’une somme estimée à 220 milliards de dollars. Ce chiffre équivaut  à dix fois le montant dépensé par la Russie pour la dernière édition du mondial. Cette lourde dépense s’explique par la construction de stades, de lignes de métros, d’aéroports, de luxueux hôtels et même de nouvelles villes. Désormais prêt à accueillir 1 à 2 millions de visiteurs, le Président du comité d’organisation de la Coupe du Monde, Nasser Al-Khater, dit prévoir une recette d’environ 17 milliards de dollars.

Pour les primes prévues pour les équipes participant à la 22e édition, il est  question de 440 millions de dollars,  les chiffres dépassent largement ceux des éditions précédentes. Cette année, le champion partira avec 42 millions de dollars et le vice-champion avec 30 millions. D’autre part, toutes les 32 équipes qualifiées pour le tournoi bénéficieront de 1,5 million de dollars comme frais de participation, ceux qui quittent la compétition en phase de poule partiront avec 9 millions et ceux qui sont qualifiés pour les huitièmes de finale toucheront 13 millions de dollars. Celles éliminées en quart de finale toucheront 17 millions, le troisième touchera 27 millions et le quatrième 25 millions.

Cependant, cette 22e édition attise les débats. Déjà, le choix de ce pays du Moyent-Orient, en 2010, a provoqué la polémique. D’autant plus que dans les votes, le Qatar a battu la Corée du Sud, le Japon, l’Australie et les États-Unis, des candidats de taille. Pour certains, il est plus facile de déduire que le Qatar a acheté la Coupe du Monde pour se faire une publicité. Par contre, ce qu’il faut savoir, c’est que durant les élections, le Qatar a obtenu 22 voix des membres exécutifs de la FIFA.

Outre la question du vote, beaucoup se plaignent de l’impact de cet événement sur l’environnement et le climat. D’ailleurs, le calendrier de la Coupe du Monde le prouve. À cause de la température très élevée au Qatar en été, qui peut atteindre jusqu’à 50 degrés, l’événement se fera en novembre et décembre, soit en hiver où la température baisse aux environs de 20 degrés. Une grande première dans l’histoire de la Coupe du Monde. Pour remédier à cette situation, les stades sont climatisés à ciel ouvert. Ce qui ne plaît pas trop aux militants écologiques.

Les raisons d’appeler à boycotter la Coupe du Monde sont nombreuses pour certains. Ils accusent le Qatar de passer outre les droits des travailleurs étrangers. Selon le journal britannique The Guardian en février 2021, durant la construction des stades, des édifices, des hôtels et de nouvelles routes pour accueillir la Coupe du Monde, environ 6500 migrants originaires de l’Inde, du Népal et autres sont morts. Une lourde accusation que réfutent catégoriquement les dirigeants et ambassadeurs du Qatar.

Ce pays est également accusé de non-respect des droits humains, des différences culturelles et des pratiques religieuses. Vu ses lois strictes sur l’interdiction des pratiques homosexuelles, des relations sexuelles hors mariage, de la consommation d’alcool et de drogue, des injonctions envers le comportement des femmes et autres règlements tout aussi stricts sous peine d’emprisonnement, il est clair que le Qatar ne fait pas l’unanimité pour l’organisation de la Coupe du Monde.

Toutefois, malgré les polémiques et les nombreuses discussions que soulèvent cette grande fête du football, les supporters sont nombreux à s’y rendre. Le monde entier est mobilisé pour suivre de près ou de loin ce tournoi. En Haïti, les amoureux du ballon rond sont plus qu’impatients, même si les conditions sont un peu difficiles, les rues et les visages sont pleins de couleurs, comme à chaque Coupe du Monde. D’ailleurs, dans une note de presse, le Ministère de la Culture et de la Communication annonce qu’Haïti a obtenu le droit de faire la retransmission gratuite de la Coupe du Monde 2022.

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire