dim. Fév 5th, 2023

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Maurice Léonce, le centenaire qui caresse le rêve de voir le changement en Haïti!

3 min read

Âgé de 101 ans, Maurice Léonce rêve encore d’un pays meilleur. Le poète et footballeur talentueux s’est exprimé sur les ondes Radio France Inter RFI, au micro de Ritzamarum Zetrenne le 7 janvier dernier. Dans la rubrique « Koze Kilti », le doyen du département de la Grande-Anse s’est confié sur la sortie de son premier recueil de poèmes intitulé: « Poèmes de la Grand’Anse », en 2022.

Originaire du département de la Grande-Anse, Maurice Léonce réside dans la cité des poètes, où il a grandi. Né le 10 septembre 1921, l’homme encore énergique et robuste raconte la passionnante histoire de sa vie. Ayant grandi avec une grande admiration pour sa mère, qui était institutrice, il se plaît à parler de l’intelligence de cette dernière partout où il pose les pieds. Maurice Léonce, un passionné de football et de littérature  a consacré toute sa vie à faire des heureux sur son chemin, même si sa jeunesse n’a pas été facile sur tous les points.

Amoureux de poésie, ce dernier adore passer son temps à séduire les autres, grâce à ses mots. Même s’il a attendu d’avoir ses 100 ans pour publier son premier recueil de poésie, il avoue avoir brûlé de passion pour cet art toute sa vie. Dans les pages de « Poèmes de la Grand’Anse », Maurice Léonce fait l’éloge du département qui l’a vu grandir et s’épanouir jusqu’à devenir cette bibliothèque vivante comme se plaisent à l’appeler les jeunes gens qui le rencontrent. Ce recueil raconte les rivières, le soleil, les amours et les visages de ce département qu’il adore. Il est également une ode à la jeunesse  haïtienne, un message d’espoir pour ces âmes totalement désorientées. 

Outre sa passion pour la littérature, ce dernier est un sportif talentueux. En effet, Maurice Léonce a longtemps joué au ballon rond sur les pelouses haïtiennes. Lorsqu’il était âgé de 18 ans,  il a occupé le poste d’ailier gauche au club l’Étoile Haïtienne pendant huit ans, l’une des meilleures équipes à cette époque. Très jeune vers ses 25 ans, il a été diplômé moniteur de sport et a consacré sa vie entière au football. Diplômé par la fédération américaine de football en 1971, il a même fait une petite expérience en tant qu’entraîneur.

Dans sa ville natale, cette bibliothèque vivante a même connu le grand poète Etzer Vilaire et le poète Jean Brière. D’ailleurs,  il ne cache pas son admiration pour ces poètes qui ont hissé très haut l’étendard de la poésie jérémienne. De ce fait, Maurice Léonce dédie sa poésie et ses mots à la jeunesse de sa ville natale, de son département qu’il chérit, et aussi de son pays. Sa philosophie de vie est simple: « Se servir des exemples du passé pour améliorer sa situation  présente. Et ne pas considérer l’âge comme un prétexte pour ne pas réaliser de belles choses dans sa vie ».

Aujourd’hui, il aura tout vu, tout vécu et tout entendu dans le pays. Maurice Léonce garde encore le rêve de toute une vie, voir Haïti changer avant de traverser vers l’au-delà. Il garde l’espoir qu’un jour Haïti deviendra un pays respectable et respecté. « Ce changement ne pourra pas se faire sans l’apport de la jeunesse haïtienne. C’est à eux que je dédie ma plume », soutient avec ferveur Maurice Léonce. Encore robuste, il circule à moto, s’adonne à la littérature et surtout à la poésie! Maurice Léonce est un patrimoine vivant de la ville de Jérémie, du département de la Grande-Anse et du pays tout entier.

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire