jeu. Déc 2nd, 2021

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Pourquoi le nom de l’ancien PM a.i. Claude Joseph était-il sur la liste des personnes à abattre avec le Président Jovenel Moïse ?

2 min read

C’est à travers la très écoutée émission « Haïti Débat » de Garry Pierre Paul Charles sur les ondes de Scoop FM que, le vendredi 30 juillet 2021, le journaliste a révélé une information qui a fait l’effet d’une bombe. L’ancien PM a.i. Claude Joseph était sur une liste des personnes que les mercenaires étaient venus exécuter avec le Président Moïse. Pour ceux et celles qui n’étaient pas à l’écoute, voici le lien vers l’émission : https://www.youtube.com/watch?v=2-rtbaxq0mI

Par ailleurs, il faut se poser cette question cruciale : pourquoi parmi tous les Ministres et proches du Président, on a voulu exécuter précisément Claude Joseph ? Pourquoi l’ancien PM a.i. faisait-il si peur aux oligarques ?

Pour comprendre les raisons de cette volonté d’abattre Claude Joseph, il faut rappeler qu’au cours de son passage dans l’Administration de Jovenel Moïse, il s’est distingué parmi ses pairs en embrassant vigoureusement les idées de réforme du Président défunt. Il a pu ainsi apporter le souffle politique dont l’Administration Moïse avait besoin pour faire face aux difficultés internes comme aux incompréhensions externes auxquelles Jovenel Moïse était confronté.

Nous savons également que le Président Moïse voyait en Claude Joseph un des plus dignes défenseurs des réformes structurelles qu’il ambitionnait pour le pays.

Le Président Moïse partait en croisade contre le système qui maintient la majorité des Haïtiens dans la misère. Pour les oligarques et politiciens véreux, il était donc un homme à abattre par tous les moyens. Ainsi, avant de l’éliminer physiquement, on avait commencé par assassiner son caractère.

Le fait que le nom du Ministre Claude Joseph soit figuré sur la liste des assassins, est un signe évident que le complot qui a emporté le Président a des motivations politiques profondes soutenues par des intérêts économiques aussi inavouables que pernicieux pour le pays.

Le Ministre Claude Joseph est définitivement parmi ceux qui incarnent à la fois la continuité des rêves et la préservation de l’héritage politique du Président Moise. De ce fait, il doit faire très attention pour sa sécurité et ne pas se laisser intimider au sein de l’actuel gouvernement. Qui pis est, les assassins sont encore dans la ville et la machine à assassiner les caractères tourne encore à plein régime.

Esdras Sanon

Laisser un commentaire