dim. Fév 5th, 2023

Le Quotidien News

L'actualité en continue

« Une somme humaine », un roman signé Makenzy Orcel figure dans la deuxième sélection du prix Goncourt 2022!

3 min read

La deuxième sélection du prestigieux prix Goncourt 2022 a été révélée. Avec « Une somme humaine », le romancier haïtien Makenzy Orcel est en lice pour la poursuite de cette illustre aventure littéraire. À présent, Makenzy Orcel n’est qu’à quelques pas de la grande finale du prix Goncourt 2022!

Avec « Une somme humaine », publié  par la maison d’édition Rivages, l’auteur haïtien est de plus en plus proche de la finale du prix Goncourt 2022! Ce roman est l’autobiographie d’une jeune femme morte décrivant la France contemporaine, qui parle de sa vie misérable, de l’au-delà. Ce titre de Makenzy Orcel peint sa souffrance, l’amour de deux êtres qui fuient la peur et finalement l’abandon.

Figurant sur la liste des huit ouvrages encore en lice pour le prestigieux prix, l’aventure continue pour M. Orcel et « Une Somme Humaine » ! Ce mardi 4 octobre, le jury du prix Goncourt a délibéré à Paris et les huit titres retenus pour la suite de l’aventure ont été révélés. Le 25 octobre prochain, les noms des quatre finalistes seront connus de tous.  Et enfin, le 3 novembre, tous feront connaissance avec l’auteur et le titre qui succéderont à Mohamed Mbougar-Saar et « La plus secrète mémoire des hommes », l’auteur sénégalais lauréat du prix Goncourt 2021.

Qui est Makenzy Orcel?

Brillant romancier et poète fascinant, Makenzy Orcel est un écrivain haïtien de 39 ans. Après ses études en linguistique, il abandonne totalement l’université pour se consacrer à la littérature. Né dans la capitale le 18 septembre 1983, il est l’auteur de plusieurs œuvres très appréciées par le lectorat haïtien et même au-delà.  Makenzy Orcel est réputé pour ses œuvres dans lesquelles il donne la parole à ceux et celles qui ont la gorge nouée et pour ses personnages féminins, les unes plus fascinantes que les autres. La poésie traverse d’une manière ou d’une autre tous ses ouvrages pour lesquels il a obtenu des prix littéraires.

Son premier roman, « Les Immortelles », paru en 2010 chez Mémoire d’Encrier a été très bien accueilli par les lecteurs. Ce texte donne la parole à une prostituée rescapée du tremblement de terre du 12 janvier 2010 et à toutes les autres victimes oubliées. En 2011, il publie « Les latrines » qui suscite le même succès que son premier roman chez le même éditeur. Ensuite, il enchaîne avec « L’Ombre animale » en 2016, puis « Maître-minuit» en 2018, « Une boîte de nuit à Calcutta » en 2019, « L’Empereur » en 2021 et enfin » Une somme humaine » en 2022.

Si ses romans sont très connus, sa poésie n’en est pas moins populaire. Parmi les plus appréciés, il y a son recueil de poèmes « À l’aube des traversées » et autres poèmes, le «  Le chant des collines », « Miwo Miba»  et la « Douleur de l’étreinte ». La poésie de M. Orcel est simple et mélodieuse. Sa concision lui vaut de fidèles lecteurs et fait de lui un poète bien compris. Beaucoup le qualifient de poète solitaire et sa poésie de clairvoyante. D’ailleurs, il l’a dit lui-même: « Je ne veux pas écrire sur ce que tout le monde voit, et ce que tout le monde aime, ça ne m’intéresse pas. Je veux être dans le sous-bassement des choses. Des lettres, de la société, de tout. Haïti, c’est un pays d’ombre, et je puise dans l’ombre ».

Ses œuvres ont été maintes fois récompensées. En effet, il a été lauréat du Prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres pour « Les Immortelles » en 2010, du Prix Littérature-Monde, Prix Louis Guilloux, Prix Caraïbes de l’ADELF pour « L’Ombre animale », Prix Ethiophile en 2016. En 2017, il est nommé Chevalier des Arts et des Lettres de la République Française. L’année suivante, il est lauréat du prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires d’Ile de France avec « Caverne », un recueil de poèmes, et en 2019, il reçoit le Prix Simone et Cino del Duca de l’Institut de France. Entre-temps, l’auteur est en lice pour la finale du prix Goncourt 2022. La communauté littéraire lui souhaite beaucoup de succès!

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire