mar. Nov 30th, 2021

Le Quotidien News

L'actualité en continue

« La communauté internationale et la bourgeoisie haïtienne, les deux (2) entraves du pays », dixit Moïse Jean Charles

3 min read

« Tant que l’international et la bourgeoisie ont des influences politiques en Haïti, le pays ne pourra jamais être sur une bonne voie », a déclaré  le sénateur Moïse Jean Charles lors de sa participation à l’émission ‘’Ranmase’’.

De jour en jour la population haïtienne s’enfonce dans la misère.  Une situation qui préoccupe plus d’un. En effet, d’après l’ancien sénateur du nord, Moïse Jean Charles, la bourgeoisie haïtienne et la communauté international sont à la base de cette misère ‘’atroce’’ à laquelle le peuple haïtien est confronté.

Samedi 5 octobre, l’ancien candidat à la présidence dans les dernières élections sous les ondes de « Radio Caraïbe » s’est montré très critique vis-à-vis de la classe dite ‘’bourgeoise’’ et la communauté internationale. En ce sens, il a soulevé un ensemble de points empêchant le bon fonctionnement du pays. « L’ingérence des étrangers dans les affaires du pays et la manipulation de nos dirigeants par les personnes faisant partie de l’élite économique, sont entre autres les différents maux du pays. L’ensemble des ambassadeurs  accrédités en Haïti et l’élite économique sont à la base des problèmes auxquels le pays est confronté en ce moment », a-t-il fait remarquer.


La position du core Group dans la crise actuelle déplorée par M. Jean Charles

Depuis plus de deux semaines, dans certaines zones de la capitale et villes de province, la population haïtienne gagne les rues  pour exiger le départ du Président Jovenel Moïse. Elle reproche le locataire du palais nation de n’avoir pas honoré ses promesses de campagne.

 Dans cette circonstance,  le Core group pour sa part, tout en ignorant la réalité de la masse populaire opte un dialogue national entre les protagonistes pour supporter le chef de l’état. « En effet, l’ensemble des pays constitué  le Core Group supportent également la criminalité, la corruption, l’impunité qui sont entre autres ce que les protestataires reprochent le Président, affirment certains militants politiques », a déploré le Leader du parti politique dénommé ‘‘PItit Desalin’’.


Moïse questionne le rôle de la bourgeoisie dans la politique haïtienne

Les gens venant de l’élite économique, tant qu’ils seront adressés par des candidats, une fois élu au pouvoir, auront toujours affecté les décisions qui vont être prises par les élus, a fait savoir Moïse Jean Charles. «  C’est une pratique qui a un impact sur l’économie haïtienne. Les bourgeois pour récompenser de l’investissement qu’ils ont fait, ont privatisé certaines institutions étatiques, ayant des franchises de longue durée »,  a argué l’ancien Sénateur du nord.

Pour faire face à ces hommes, Moïse Jean Charles  invite le peuple haïtien à être vigilant. Par ailleurs, il a souligné que la lutte du peuple haïtien n’est pas sous le leadership de personne. Cette lutte est celle du peuple haïtien, a-t-il insisté. «  La population gagne les rues pour manifester contre le système, ce n’est pas parce que les leaders de l’opposition l’ordonnent, mais parce qu’elle a voulu. Maintenant le peuple a bien compris le jeu et il va lutter pour changer sa situation »,a indiqué l’ex-candidat à la présidence.

Laisser un commentaire