dim. Fév 25th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

L’Union Européenne débloque 18 millions d’euros pour le renforcement de l’éducation en Haïti

3 min read

Un nouveau partenariat entre Haïti et l’Union Européenne (UE) vient d’être scellé par le biais d’une convention de financement de 18 millions d’euros pour le programme « Éducation pour Vivre Ensemble ». Cette collaboration, prenant la forme d’une convention, devrait contribuer à l’amélioration de la résilience sociale et communautaire, notamment dans les zones touchées par le séisme de 2021.

La cérémonie de signature, le 12 décembre 2023, s’est déroulée en présence du Ministre de l’Économie et des Finances, Michel Patrick Boisvert, de l’Ambassadeur de l’UE en Haïti, Stefano Gatto, et du Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, Nesmy Manigat. L’objectif central du programme « Éducation pour Vivre Ensemble » est de transformer l’éducation en un moteur de cohésion sociale en Haïti, en particulier dans le contexte post-sismique du tremblement de terre d’août 2021.

Les objectifs du programme

« Ce programme s’inscrit dans les efforts du Gouvernement visant à améliorer la résilience sociale et communautaire, notamment dans les zones frappées par le séisme de 2021 », a souligné le Ministre Michel Patrick Boisvert. Ciblant spécifiquement le Grand Sud, souvent touché par des catastrophes naturelles, et le Nord-Est, un département à fort potentiel économique selon le Ministre Boisvert, le programme aspire à être un catalyseur de développement. 

« Il s’agit d’un programme de développement économique et social qui touchera plus de 300 000 élèves », a de son côté précisé le Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle. Outre l’amélioration de l’accès à une éducation de qualité, le programme vise à renforcer la gouvernance du système éducatif. Le Ministre Nesmy Manigat a souligné également la dimension économique du programme, mettant en avant l’insertion professionnelle des jeunes. « Cette convention permettra à Haïti de mieux aborder sa transition démographique en offrant des qualifications aux jeunes facilitant leur insertion professionnelle », a-t-il affirmé. « Il s’inscrit dans les efforts du Gouvernement pour améliorer la résilience sociale et communautaire à travers le pays », a par ailleurs expliqué Michel Patrick Boisvert.

Le programme prévoit aussi la construction de plus d’une centaine de salles de classe résilientes aux catastrophes naturelles. « Au-delà de la construction de bâtiments scolaires dans les zones priorisées, le Programme « Éducation pour vivre ensemble » envisage de fournir un appui au Ministère de l’Education Nationale et de la Formation professionnelle en vue de renforcer le Système d’information et de gestion de l’éducation (SIGE) à travers, entre autres, la constitution de trois registres majeurs en matière d’administration du corps scolaire, à savoir le Registre national des élèves facilitant l’attribution d’un Numéro d’identification scolaire unique (NISU) à chaque élève ; le Registre national des enseignants et le Registre national des écoles », précise un communiqué du gouvernement. 

L’Union Européenne se dit satisfaite

Dans ce partenariat, l’Union Européenne exprime sa satisfaction, saluant son engagement continu envers l’éducation et le développement haïtien. Stefano Gatto, Ambassadeur de l’Union Européenne en Haïti, s’est déclaré fier de contribuer au renforcement éducatif du pays. « L’éducation est la clé pour un avenir meilleur, et nous sommes fiers de jouer un rôle dans son renforcement en Haïti », a-t-il affirmé. L’Ambassadeur Gatto a mis en lumière la volonté de l’UE de contribuer à la construction d’un avenir solide pour Haïti. « L’Haïti de demain dépend des enfants. Pour cela, nous construisons des écoles résilientes », a-t-il déclaré. 

Clovesky André-Gérald PIERRE

cloveskypierre1@gmail.com

Laisser un commentaire