lun. Mai 20th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Qualification historique des Grenadières: rendez-vous en Australie et en Nouvelle-Zélande pour la Coupe du monde !

4 min read

Haïti est qualifié pour la Coupe du monde de football féminin 2023. Cette fois, les Haïtiennes ont su saisir leur dernière chance de qualification pour le Mondial. Disputant les barrages intercontinentaux, les Grenadières ont battu le Sénégal, puis le Chili pour arracher cette qualification historique et participer à cette compétition mondiale qui se déroulera du 20 juillet au 20 août en Australie et en Nouvelle-Zélande. Une grande première pour la sélection haïtienne féminine de football.

Il a fallu attendre l’année 2023 pour que la sélection féminine nationale prenne enfin part au festin mondial. En effet, c’est la première fois de son histoire qu’Haïti va participer à la Coupe du monde de football féminin. Programmée pour l’été 2023, du 20 juillet au 20 août, la Coupe du monde féminine sera accueillie conjointement par l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Cette compétition compte 32 équipes issues de tous les continents, réparties en huit groupes. Haïti se trouve dans le groupe D, qu’il partage avec le Danemark, la Chine et l’actuelle championne de la Coupe d’Europe féminine, à savoir l’Angleterre avec qui elle jouera sa première rencontre.

Les Grenadières ont été contraintes de disputer les barrages intercontinentaux pour se qualifier pour le Mondial, après avoir terminé troisième du groupe lors de la phase à élimination directe en juin et juillet dernier. Il ne restait qu’une dernière chance à l’équipe nationale, à savoir, les barrages intercontinentaux qui se sont tenus à Auckland en Nouvelle-Zélande ou dix pays se disputaient trois places pour la prestigieuse compétition, du 17 au 22 février 2023. Partageant le groupe B avec le Chili et le Sénégal, la sélection haïtienne s’est montrée maîtresse de la situation et en est sortie victorieuse. 

Le 18 février, les Haïtiennes se sont largement imposées face au Sénégal par 4 buts à 0 en demi-finale des barrages au North Harbour Stadium. Grâce à un but de Kethna Louis à la 45e minute, de l’attaquante Nerilia Mondésir à la 54e et à un doublé de Roselord Borgella qui a éteint tous les espoirs de l’équipe adverse en une minute, 64e et 65e minute, les Grenadières étaient proches de la victoire. Tombant sur une équipe chilienne assez coriace qui n’a pas voulu se laisser faire facilement, les Haïtiennes sont quand même sorties victorieuses avec un score de 2 buts à 1, en finale des barrages, ce mercredi 22 février,

Encore sur la pelouse du North Harbour Stadium, juste avant de rentrer dans les vestiaires, les Haïtiennes ont pris l’avantage du score avec un superbe but de Melchie Dumornay, dit Corventina le milieu de terrain du Stade de Reims, à la 1ère minute du temps additionnel. La rencontre était assez serrée jusqu’à ce que la nouvelle recrue de l’Olympique Lyonnais, Corventina s’offre un doublé, à la 8e minute du temps supplémentaire. Après une fin de rencontre assez difficile pour les Grenadières, le but marqué à la 11e minute du temps additionnel n’a pas suffi aux Chiliennes pour terrasser cette équipe haïtienne.

En effet, cela n’a pas été facile pour les joueuses de la sélection nationale d’obtenir le ticket de la qualification. Évidemment, il a fallu courir, mouiller le maillot et se souvenir de l’objectif fixé dès le départ. Les Grenadières se sont livrées corps et âme dans la bataille. Il est tout de même important de rappeler qu’Haïti était troisième du groupe dans la phase de qualification directe, alors qu’il fallait un match nul face à la Jamaïque pour se qualifier pour le Mondial. Tout cela pour rappeler qu’il reste encore de nombreuses choses à corriger et à améliorer pour rendre cet effectif plus solide,  plus compact et plus efficace.  L’essentiel pour l’instant est que l’équipe de Nicolas Délepine a fait ce qu’il fallait faire et a réalisé l’exploit en qualifiant Haïti dans cette compétition tant convoitée.

La qualification d’Haïti pour cette Coupe du monde féminine est entrée dans l’histoire. Plusieurs médias internationaux se sont exprimés sur cette qualification sensationnelle des Grenadières qui s’apprêtent à disputer la première participation du pays depuis la création du tournoi mondial. D’ailleurs, en raison du classement comme 55e nation au monde par la FIFA dans la sphère du football féminin mondial, beaucoup se disent surpris de cette qualification inattendue. Encore une fois, Haïti a créé la surprise mais cette fois d’une manière très positive!

Le peuple haïtien est heureux de cette qualification historique. D’ailleurs, sur les réseaux sociaux, les internautes ne manquent pas d’éloges au sujet des Grenadières et beaucoup de citoyens affirment vouloir leur apporter tout le soutien et l’amour possible jusqu’au bout de l’aventure. La population haïtienne ne cache pas sa fierté et sa joie vis-à-vis de la sélection féminine nationale. D’ailleurs, aussi loin que remontent les souvenirs du peuple haïtien, la dernière fois que le bicolore a flotté dans une Coupe du monde senior, c’était en 1974 avec la sélection haïtienne masculine. Près de quatre décennies après, les Grenadières ouvrent la porte, cette fois, au football national féminin.

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire