sam. Juin 22nd, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Coupe du Monde féminine 2023 : La FIFA précise les primes que recevront les pays participants, dont Haïti

3 min read

Dans une circulaire publiée le 6 juin, la Fédération Internationale de Football Amateur (FIFA) annonce une augmentation des investissements tout en donnant des indications détaillées sur l’usage que les associations qualifiées doivent faire de la somme qui leur sera versée. Les chiffres dévoilés révèlent que la Fédération Haïtienne de Football (FHF) recevra 2,528,750 dollars comme frais de participation.

Dans cette circulaire, la FIFA informe les associations membres qualifiées que des changements dans le montant total des investissements liés à la Coupe du Monde féminine ont eu lieu. En effet, les sommes allouées à cette compétition ont  considérablement augmenté. Cette augmentation équivaut à une hausse de 300% par rapport à la dernière édition et de 700% par rapport à l’édition de 2015. Les principales raisons mises en avant sont la nécessité de développer la compétition et le football féminin en général, de garantir une distribution plus équitable des fonds à l’intention des joueuses et d’améliorer les conditions et les niveaux de services.

La FIFA confirme qu’un montant de 31 millions de dollars a déjà été versé à l’ensemble des associations qualifiées pour le Mondial féminin. Cette somme est une allocation pour faciliter la préparation des sélections nationales. Selon la FIFA, ce montant permettra à chaque délégation de compter 50 personnes. D’autre part, celle-ci sera libre de choisir de loger ses joueuses dans des chambres simples ou doubles. « Nous tenons à souligner que ces améliorations viennent s’ajouter au relèvement, déjà confirmé, des niveaux de services garantis par rapport à ceux offerts lors de la Coupe du Monde féminine 2019 », note la FIFA.

« Cela concerne notamment les visites d’inspection, la classe des vols internationaux, la catégorie des voyages nationaux pendant la compétition, la mise en œuvre du concept de base, les standards d’hébergement et les services annexes. Tous ces services seront identiques pour les déclinaisons masculine et féminine de la compétition phare de la FIFA », informe la FIFA.

En outre, un montant de 100 millions de dollars sera consacré à récompenser les performances des équipes. « Chaque association membre participante recevra une subvention plus ou moins élevée en fonction de son parcours dans la compétition afin de l’aider à couvrir les frais de son équipe nationale pendant son séjour. Tout solde disponible une fois les frais couverts doit être investi dans le développement football », précise l’instance de football internationale. Les équipes éliminées dans les phases de groupe toucheront 1,560,000 de dollars, celles en huitième de finale  : 1,870,000; celles en quart de finale : 2,180,000; la quatrième place: 2,455,000, la troisième place: 2,610,000; le finaliste: 3,015,000 et le vainqueur 4,290,000.

Pour ce qui a trait à la dotation allouée aux joueuses, chaque joueuse figurant sur la liste des 23 recevra une prime personnelle. Celles qui atteignent les phases de groupes recevront 30,000 dollars, celles des huitièmes de finale: 60,000; celles des quarts de finale: 90,000. Celles qui auront la quatrième et la troisième place toucheront respectivement 165,000 et 180,000 dollars. Les finalistes toucheront 195,000 et le vainqueur: 270,000 dollars.

Toutefois, la FIFA affirme que l’utilisation de tous les fonds octroyés fera l’objet d’un audit. La compétition mondiale arrive à grand pas. Du 20 juillet au 20 août, en Australie et en Nouvelle-Zélande, 32 équipes s’apprêtent à disputer la Coupe du Monde féminine. Les grenadières commencent à se préparer pour le Mondial qui se déroulera dans à peu près un mois.

Leyla Bath-Schéba Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire